Isère : dans le fief du biathlon français, un nouveau stade inauguré en grande pompe

Publié le
Écrit par Antoine Belhassen avec Chloé Nivard

Le nouveau stade de biathlon David Moretti, situé sur la commune d'Autrans (Isère), a été inauguré ce lundi 27 décembre. À l'instar de Martin Fourcade et Emilien Jacquelin, de grands noms de la discipline ont fait leurs gammes sur ce plateau de Gève.

Trente cibles couvertes et des kilomètres de pistes rénovées : le stade de biathlon David Moretti de Gève, situé sur la commune d'Autrans (Isère), a fait peau neuve. Après près de trois mois de travaux, la nouvelle infrastructure a été inaugurée en grande pompe ce lundi 27 décembre.

De grands noms de la discipline en vogue se sont rendus dans le Vercors, en plein cœur du fief du biathlon français, à l'occasion de cette journée symbolique.

Parmi les personnalités présentes, Emilien Jacquelin, actuel leader du classement général de la Coupe du monde, s'est essayé à quelques tirs et tours de piste.

"Dans la continuité"

"Malgré la pluie, cela s'est très bien passé. Le pas de tir est sublime. Ça fait plaisir de revoir l'ensemble des acteurs du plateau mais aussi du biathlon dauphinois. C'est une belle réussite", témoigne le Grenoblois qui a fait ses classes sur le plateau de Gève.

Je pense, oui, que ça créera des vocations sur le long terme. Ça sera un endroit spécial.

Emilien Jacquelin, biathlète.

Ce n'est pas le seul à avoir fait ses gammes dans le Vercors : "Ce stade est dans la continuité de ce qui se fait sur Autrans depuis quelques années. De grands champions s'y sont développés, que ce soit Marie-Laure Brunet, Jean-Guillaume Beatrix ou Martin Fourcade. Moi aussi j'ai fait mes débuts ici, sur le plateau de Gève."

"Je pense, oui, que ça créera des vocations sur le long terme. C'est toujours superbe que les plus jeunes puissent s'inspirer et travailler avec de plus anciens. Ça permet de créer une émulation, que ce soit pour les jeunes du comité ou pour les tous petits. Ça sera un endroit spécial", présage-t-il.

La nouvelle infrastructure a même reçu les honneurs de Martin Fourcade, légende de la discipline, sur les réseaux sociaux : 

Un public de plus en plus nombreux

Sur le pas de tir, Marlène Azambre, monitrice de ski ESF à Autrans, enseigne la discipline aux premiers curieux venus, sous la pluie, ce lundi. Elle se réjouit de cette infrastructure, qui pourra, dans les années à venir, accueillir un public toujours plus nombreux : "Les inscriptions évoluent crescendo ces dernières années. Ça se démocratise, on a un public de plus en plus nombreux. Les athlètes de l'équipe de France sont une belle vitrine. Pour ce Noël, on ne s'attendait pas à autant de demandes."

"Le tir à 50 mètres est quelque chose de très excitant et grisant. C'est très agréable au niveau de la réussite. Allier ça avec le ski, c'est très intéressant. On combine deux disciplines complètement antagonistes", poursuit-elle.

Alors pour combler toutes ces nouvelles envies, l'ESF à Autrans propose des leçons particulières d'une heure pour 65 euros : "Ça nous donne le temps de découvrir la discipline de manière assez large, avec le tour en ski, les tirs, les mêmes sensations que l'on a sur une compétition."