Un dimanche de rêve pour les biathlètes français sur les épreuves finales de la manche de coupe du monde du Grand-Bornand

Publié le

Dimanche 19 décembre, la Savoyarde Julia Simon a pris la deuxième place de la mass-start sur l'épreuve de coupe du monde du Grand-Bornand. les hommes font encore plus fort avec un doublé signé Emilien Jacquelin et Quentin Fillon-Maillet.

C'était un dimanche de rêve au Grand-Bornand. Une neige parfaite sur le stade de biathlon, un grand soleil, un public incandescent au bord de la piste et des athlètes français qui dominent les épreuves de mass-start. 

Pour les épreuves finales de la manche de coupe du monde de biathlon du Grand-Bornand ce 19 décembre, le scénario ne pouvait pas être plus parfait. Sur la neige savoyarde, c'est d'abord la biathlète du club des Saisies, Julia Simon, qui a fait parler la poudre et monter la température en décrochant une magnifique deuxième place de la course en ligne qui réunissait les 30 meilleures athlètes au classement général de la coupe du monde. 

Dans une course tendue, la Savoyarde est sortie du quatrième et dernier tir au milieu d'un groupe de filles (Reztsova, Jislova et Wierer) qui se disputait la deuxième place, alors que devant la Suédoise Elvira Oeberg s'était envolée devant pour récidiver après sa victoire sur la poursuite la veille. Dans les dernières centaines de mètres, Julia Simon a finalement réussi à prendre toutes ses rivales de vitesse pour aller décrocher une deuxième place, comme sur l'épreuve de poursuite. 

La démonstration de Jacquelin

Chez les hommes, le dénouement est encore plus beau. En tête dès les premiers hectomètres, Emilien Jacquelin, le biathlète du SC Villard de Lans dans le Vercors, n'a jamais lâché les rênes de la mass-start, même si balle ratée sur le premier tir debout lui a compliqué à un moment le chemin vers la victoire. Avec ce succès, il reprend le dossard jaune de leader de la coupe du monde à son compatriote le Jurassien Quentin Fillon-Maillet, qui a pourtant effectué une fantastique remontée sur les skis après deux fautes au tir. Fillon-Maillet, impressionnant sur les skis, échoue finalement à la deuxième place à 3 secondes de Jacquelin. Le Norvégien Tarjei Boe complète le podium.