Isère : “pratique honteuse”, une fédération de commerçants vent debout contre l'application Signal Conso

Photo d'illustration / © GAETAN BALLY - Maxppp.
Photo d'illustration / © GAETAN BALLY - Maxppp.

La Fédération qui représente les unions commerciales du nord du département de l'Isère ne décolère pas contre l'application "Signal Conso". Le service permet aux consommateurs de dénoncer les abus de certains petits commerces. Un appel à la "délation" pour les professionnels.

Par Yann Gonon

Appel à la "délation", "pratique honteuse" qui va "une fois de plus jeter les français les uns contre les autres", la Fédération des groupements économiques du nord Isère, qui représente environ 5000 commerces, ne décolère pas contre une application mise en place par le gouvernement pour dénoncer les dérives de certains petits commerces. 

Testée depuis 2018 en Centre-Val-de-Loire et sur une partie de la région Auvergne-Rhône-Alpes, l'application "Signal conso" couvre, depuis ce mardi 18 février, l'ensemble du pays. Sur un ordinateur, ou depuis leur portable, les consommateurs qui s'estiment lésés peuvent faire un "signalement" en ligne.
 

Restaurant, compagnie d'assurance ou même vendeur sur internet, tous les problèmes, de prix, de qualité ou de fraîcheur des aliments par exemple, peuvent être signalés. Le commerce "épinglé" par l'internaute reçoit alors un message. Si les signalements se répètent, la répression des fraudes peut décider d'envoyer un inspecteur dans l'entreprise.


"Jeter l'opprobre sur les commerçants"


Cette pratique "honteuse" est "d'une violence inouïe" s'insurge Jacques Gerbault, le vice-président de la Fédération. Selon lui, cette application va "jeter l’opprobre et l’anathème sur les commerçants indépendants de proximité". Des professionnels déjà souvent confrontés à de grosses difficultés qui, "contre vents et marées résistent encore avec courage et une grande conscience professionnelle à une société industrielle de consommation mondialisée".

Dans un communiqué publié ce mardi 18 février, la Fédération demande au ministre des finances et au Premier ministre de retirer cette "initiative particulièrement dangereuse pour l'ensemble de la collectivité".

Depuis sa mise en service, l'application "Signal conso" a enregistré plus de 4200 signalements. Les 3/4 des entreprises "signalées" ont répondu aux consommateurs.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus