Isère : la famille de Matéo, emporté par une leucémie, va ouvrir une maison de vacances pour les enfants malades

La famille de Matéo, jeune isérois emporté par une leucémie en 2016, a restauré une maison qui va devenir un havre de paix pour les enfants malades et leur famille. Elle s'apprête à ouvrir ses portes.

La Maison de Matéo, en Isère, accueillera bientôt les premiers enfants malades et leur famille.
La Maison de Matéo, en Isère, accueillera bientôt les premiers enfants malades et leur famille. © France 3 Alpes

Son histoire avait ému la France. Après un immense élan de solidarité et un traitement rempli d'espoir, Matéo était emporté par une leucémie en octobre 2016, à l'âge de 17 ans. Son dernier vœu était de créer une maison d'accueil pour offrir des vacances aux enfants malades. Un souhait sur le point d'être réalisé.

L'ancienne cure de Saint-Pierre-de-Chartreuse, en Isère, est devenue La Maison de Matéo et s'apprête à accueillir ses premières familles. Evelyne, la maman de l'adolescent, en a tellement rêvé. Pour venir à bout du projet, des amis, des membres de l'association ont répondu présent tout au long du chantier. Encore aujourd'hui, à l'heure des derniers aménagements pratiques.

"Dès que je peux, j'accueillerai la première famille pour venir tester la maison afin de voir si elle est vraiment adaptée à tout le monde et, si elle ne l'est pas, pour pouvoir rectifier ce qu'il faut. Comme c'est destiné à toutes les pathologies, ce ne sont pas que des enfants en fauteuil. Ca peut être celui qui a des difficultés à marcher, un malvoyant, un enfant porteur d'autisme... Donc il faut que ce soit adapté à tout le monde", explique Evelyne Cériolo-Lepetit, la maman de Matéo et fondatrice de l'association LePetit Matéo.

Après la mort du jeune Matéo, sa famille va ouvrir une maison de vacances pour les enfants malades

 

"C'est magnifique"

Deux ans de travail ont été nécessaires à l'aboutissement du projet. Une maison de 346 m² qu'il a fallu entièrement transformer, du sol au plafond. Le toit, la façade, l'électricité... Une extension a même été réalisée pour construire un ascenseur. Les travaux ont coûté près de 550 000 euros. Un lourd investissement financé en partie grâce à un parrainage original mis en place en fin d'année 2020. Après un gros dégât des eaux et une crise sanitaire, mission accomplie.

"On ne l'imaginait pas comme ça, s'étonne Jérôme Tatin, un membre de l'association. Quand on a vu la maison au départ, l'état dans lequel elle était, et la retrouver comme ça avec cette charpente, le travail qui a été fait, les ouvertures... C'est magnifique. On a hâte, pour l'association, de voir des enfants ici venir profiter et oublier leur quotidien."

Cette maison d'accueil va offrir des escales au grand air pour s'éloigner des contraintes médicales, se ressourcer, apporter un peu de légèreté dans un quotidien souvent très lourd. Les séjours à la maison de Matéo seront ouverts gratuitement à tous les enfants malades de France et à leur famille. Les frais seront pris en charge par l'association.

L'ancienne bâtisse a été réaménagée en trois appartements, dont deux accessibles aux fauteuils roulants. L'association tenait à construire également une salle commune pour que les familles puissent se retrouver si elles le souhaitaient.

Pour tenir la promesse faite à son fils, Evelyne doit maintenant faire vivre la structure toujours grâce aux dons possibles sur le site de l'association. La maison de Matéo sera inaugurée le 31 mai, jour de son anniversaire. Il aurait eu 22 ans. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vie associative société