Isère : le tribunal administratif de Grenoble annule le second tour des élections municipales à Vif

Le tribunal administratif de Grenoble a annulé, ce mardi 13 octobre, le second tour des élections municipales dans la commune de Vif (Isère). Le maire sortant Guy Genet avait été élu avec trois voix d'avance sur sa rivale, Karine Maurinaux.

Le second tour de l'élection municipal de Vif (Isère) a été annulé, ce mercredi 13 octobre, par le tribunal administratif de Grenoble.
Le second tour de l'élection municipal de Vif (Isère) a été annulé, ce mercredi 13 octobre, par le tribunal administratif de Grenoble. © Christophe Morin/MaxPPP
Le tribunal administratif de Grenoble a décidé, ce mercredi 13 octobre, d'annuler le second tour des élections municipales à Vif, en Isère. Le maire sortant, Guy Genet (DIVD), avait été réélu de trois voix (940 à 937) face à sa rivale, Karine Maurinaux (DIV). Elle avait contesté l'élection, le 3 juillet dernier, suite à de "nombreuses irrégularités", comme elle l'avait mentionné sur son site de campagne.

Parmi celles-ci, Guy Genet aurait "distribué des tracts suggérant 'un achat de voix'" et tenu des propos "diffamatoires". Dans une interview accordée au Dauphiné Libéré le 24 juin dernier, le maire sortant avait notamment comparé Mme Maurinaux et son mari aux époux Balkany en "pire".

"Il résulte de ce qui précède que les deux griefs précédemment analysés sont de nature, tant pris isolément que par leur effet conjugué, à justifier l'annulation des opérations électorales eu égard à l’écart de voix entre les deux listes concernées", indique le tribunal administratif de Grenoble.
 

Pas de date encore connue

Dans une lettre publiée en ligne, l'équipe de la liste électorale de Karine Maurinaux détaille que "certaines méthodes déplorables, visant notamment à salir notre tête de liste aux moyens de rumeurs et d'attaques personnelles, ainsi que le non-respect de règles prévues par le code électoral, nous ont paru de nature à fausser le scrutin et à détourner les électeurs de notre liste".

La date du nouveau scrutin n'a pas encore été donnée. Une troisième candidate était également en lice pour le second tour des élections municipales, à Vif. Marie Anne Parrot, de la liste "Vif, notre territoire pour demain" était arrivée en troisième position avec 30,58 %, soit 827 voix.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections