Isère : un couple de SDF soupçonné d'avoir volé et escroqué des personnes âgées dans toute la région

Les faits ont été commis entre juillet 2019 et décembre 2020 sur le parkings de plusieurs supermarchés de toute la région et même sur la Côte-d'Azur. Le couple aurait escroqué dix femmes âgées de 64 ans à 85 ans, indique ce soir le procureur de Grenoble

A l'origine, les enquêteurs du groupe d'atteintes aux biens et incendies de la sûreté départementale de l'Isère (GRAB) avaient été saisis du vol d’une carte bleue commis par un couple sur le parking d’un supermarché.

La victime  de ce vol, une dame âgée de 85 ans avait manifestement été repérée, selon un mode opératoire rôdé souligne Eric Vaillant, le procureur de Grenoble, dans un communiqué : "le pneu de son véhicule avait été crevé durant ses achats au supermarché. De retour à sa voiture, un couple lui a proposé de l'aide pour changer la roue et en profiter pour subtiliser sa carte bleue". 

Un peu plus tard, la vieille dame avait reçu "un appel téléphonique passé par les auteurs usant d’une fausse qualité et l’informant de la découverte de sa carte bancaire. Rassurée, cette dernière ne faisait pas opposition ce qui permettait au couple de réaliser de nombreux achats".

Plus de dix victimes âgées de 64 à 85 ans, jusque sur la Côte-d'Azur

Au fil de l'enquête, les policiers ont découvert des faits similaires  entre 10/07/2019 et le 29/12/2020 sur les parkings de plusieurs supermarchés à Echirolles, Meylan, St- Jean- de- Moirans, St- Etienne- de St- Geoirs, Bourgoin-Jallieu, et même St- Raphaël et Argens au préjudice de dix femmes âgées de 64 ans à 85 ans.

Sans domicile fixe, le couple de malfaiteurs présumés a été identifié et interpellé, près du commissariat le 1er février. Agés d'une quarantaine d'années ils ont été placés en garde-à-vue. Ils sont soupçonnés  de toute "une série de vols commis en réunion sur personnes vulnérables précédés de dégradations (vols dit à l’italienne), escroqueries, usages de cartes bleues volées".

Tous les deux ont refusé de répondre aux questions ou nié les faits.

L'homme "aux lourds antécédents judiciaires" indique le procureur, a été incarcéré dans l'attente de son jugement.. Sa compagne, enceinte de 6 mois a été placée sous contrôle judiciaire. Ils doivent comparaitre ce vendredi 5 fevrier.

 

 

 

 

 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité