Isère : un mort et quatre blessés dans le crash d'un hélicoptère de la Sécurité civile à Villard-de-Lans

L'accident s'est produit dimanche après-midi sur le domaine skiable de Villard-de-Lans, en Isère. Un hélicoptère de la Sécurité civile s'est écrasé avec cinq personnes à son bord. Un mécanicien de la Sécurité civile est mort, quatre autres personnes sont blessées dont une grièvement.
Un mécanicien de la Sécurité civile a trouvé la mort dans le crash d'un hélicoptère le 12 septembre 2021 à Villard-de-Lans (Isère).
Un mécanicien de la Sécurité civile a trouvé la mort dans le crash d'un hélicoptère le 12 septembre 2021 à Villard-de-Lans (Isère). © Benoit LAGNEUX / LE DAUPHINE / MAXPPP

Un homme est mort dans le crash d'un hélicoptère de la Sécurité civile dimanche 12 septembre à Villard-de-Lans, en Isère. L'accident s'est produit aux environs de 16h30 "alors qu’il se rendait en opération de secours", a-t-on appris auprès de la préfecture de l'Isère, confirmant une information du Dauphiné Libéré. Le large panache de fumée qui s'est dégagé du lieu du crash a alerté plusieurs témoins.

Cinq personnes, membres de l'équipage et secouristes, se trouvaient à bord de l'appareil lorsque le crash s'est produit, ajoute la préfecture dans un communiqué. "Le mécanicien de l’hélicoptère a été déclaré décédé malgré les soins apportés par les secouristes", précisent les autorités. Les quatre autres membres de l’équipage, le pilote, un médecin du Samu et deux gendarmes du PGHM, ont été pris en charge par les équipes médicales et évacués vers le CHU Grenoble-Alpes. L'un d'entre eux est grièvement blessé, les autres plus légèrement.

 

Deux explosions entendues

Des témoins interrogés par France 3 Alpes disent avoir vu l'hélicoptère effectuer plusieurs tours de repérage autour du domaine skiable avant de chuter brutalement alors qu'il venait porter secours à un vététiste. Quelques minutes plus tard, un épais panache de fumée est apparu. S'en sont suivies "deux très fortes explosions".

Sur Twitter, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a adressé ses "condoléances à la famille et aux collègues" de la victime. "Tout mon soutien à la grande famille de la sécurité civile et du secours en montagne", a-t-il ajouté. Dans un autre tweet, le ministre a annoncé se rendre sur place lundi matin "afin de rencontrer les gendarmes et les agents de la sécurité civile".

 

Les causes du crash "indéterminées"

"Les causes de l’accident sont pour l’heure indéterminées", indique la préfecture de l'Isère. Les opérations de secours ont mobilisé le PGHM de l'Isère, le Samu, le Service départemental d'incendie et de secours (Sdis) avec le concours de trois hélicoptères venant de départements limitrophes. Elles ont pris fin en début de soirée.

Le procureur de la République de Grenoble a annoncé l'ouverture d'une enquête dimanche soir. La Section de recherches des transports aériens basée à Roissy ainsi que le groupement de gendarmerie de l’Isère sont en charge des investigations. "Deux enquêteurs de la section de recherches vont arriver sur les lieux dans la soirée. Ils seront rejoints par trois autres dès (lundi)", annonce le magistrat.

Le ministre de la Santé et ancien député de l'Isère Olivier Véran s'est dit "bouleversé par le crash" sur Twitter. "Les équipes soignantes sont mobilisées pour prendre en charge les secouristes, dont certains sont grièvement blessés. Soutien au PGHM, SAMU, aux urgences et à la sécurité civile", écrit-il.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
accident faits divers montagne nature justice société