JO-2022: le multimédaillé de biathlon, Martin Fourcade, élu à la commission des athlètes du CIO

Publié le
Écrit par France 3 Alpes avec AFP

Une nouvelle mission pour Martin Fourcade : à 33 ans, l'ancien champion multi-médaillé est élu pour 8 ans à la commission des athlètes du CIO pour représenter et soutenir ses collègues sportifs dans leur parcours en compétition comme en dehors de celle-ci.


L'ancien biathlète français Martin Fourcade a été élu à la commission des athlètes du Comité international olympique (CIO), a annoncé jeudi 17 février à Pékin, le CIO en marge des Jeux olympiques 2022.

Il rafle les suffrages


Fourcade, 33 ans, est celui qui parmi les 16 candidats en lice a reçu le plus de suffrages avec 971 votes sur les 2.307 exprimés du 27 janvier au 17 février par les participants aux JO-2022.
La Suédoise Frida Hansdotter (ski alpin) occupera le second siège au sein de cette commission qui était ouvert à élection, après avoir reçu 694 votes.

Fourcade, l'ange gardien des athlètes


Fourcade rejoint pour huit ans cette commission dont la mission est "de représenter les athlètes et de les soutenir, sur l'aire de compétition comme hors de celle-ci".
Fourcade a mis un terme à sa carrière en mars 2020 avec l'un des plus beaux palmarès de l'histoire de son sport.

Un grand champion au service des autres


Il a remporté cinq titres olympiques, 13 titres mondiaux, sept fois de suite le classement général de la Coupe du monde et un total de 83 succès individuelles en Coupe du monde.
Fourcade était déjà président de la commission des athlètes de Paris-2024, le comité d'organisation des JO-2024.

Je crois aux valeurs de l'olympisme et porter ces valeurs au sein du mouvement est important"

Martin Fourcade

AFP


Il sera le quatrième Français à la session du CIO avec Guy Drut, Jean-Christophe Rolland et David Lappartient qui sera officiellement élu samedi, les athlètes de la commission étant membres de l'organe suprême de l'institution olympique pendant leur mandat.


"Je suis heureux et honoré d'intégrer la commission. Je suis un passionné de sport depuis tout petit, j'ai eu la chance de vivre les JO à Atlanta en 1996, j'étais petit. J'ai vu mon grand frère participer aux JO en 2006. J'ai moi-même participé à Vancouver, Sotchi et Pyeongchang, j'y ai remporté plus de médailles que ce que j'aurais pu rêver. Je crois aux valeurs de l'olympisme et porter ces valeurs au sein du mouvement est important", a-t-il expliqué depuis la France en visio-conférence.


"On ne se présente pas à la commission avec un programme mais avec des convictions, des sensibilités. En venant des sports d'hiver, on a souvent un intérêt pour la nature. Il faut répondre aux enjeux environnementaux en ce qui nous concerne. Il faudra être aussi au contact des athlètes pour arriver à comprendre leurs besoins, leurs sensibilités", a ajouté le quintuple champion olympique.
ep/jr/lve