Victorine : l'autopsie conclut à une mort par noyade "avec intervention d'un tiers"

Victorine, la jeune femme de 18 ans retrouvée morte à Villefontaine (Isère), aurait succombé à une noyade, selon les résultats de l'autopsie communiqués mercredi. La piste accidentelle "peut être écartée", a estimé l'avocate de la famille.

Victorine, 18 ans, a été retrouvée morte à Villefontaine en Isère.
Victorine, 18 ans, a été retrouvée morte à Villefontaine en Isère. © Facebook / DR
Les circonstances de la mort de Victorine s'éclaircissent après l'autopsie dont les résultats ont été annoncés mercredi 30 septembre. Les conclusions font état d'"une mort par noyade avec intervention d'un tiers en raison de multiples ecchymoses internes retrouvées sur le corps de la victime", a indiqué le procureur adjoint de Grenoble dans un communiqué.

La jeune femme de 18 ans a été retrouvée morte lundi à Villefontaine, en Isère. Son corps a été découvert "immergé dans un ruisseau" près de l'étang de Saint-Bonnet, dans une zone difficile d'accès, deux jours après sa disparition, lors des recherches menées par la gendarmerie. Le premier examen externe du corps effectué par un médecin légiste n'avait pas permis d'établir les causes de sa mort. "La piste accidentelle peut véritablement être écartée" à l'issue de l'autopsie, a déclaré l'avocate de la famille, Kelly Monteiro, interrogée sur BFMTV.

 

Circonstances indéterminées


Cette nouvelle autopsie n'a révélé "aucune trace de violence sexuelle" bien qu'il ne soit pas "possible à ce stade de l'enquête d'écarter cette hypothèse", a ajouté le parquet de Grenoble en charge de cette enquête pour enlèvement, séquestration et homicide volontaire. Il n'y a "aucune piste sérieuse à ce stade" pour expliquer la mort de Victorine, a poursuivi l'avocate, ajoutant que "des investigations permettront d'éclaircir les circonstances du décès".
 
La mort de Victorine serait survenue samedi, jour de sa disparition, toujours selon Me Monteiro, mais "l'heure du décès n'a pas été établie". Une quarantaine d'enquêteurs de la Section de recherches de Grenoble poursuivent l'enquête pour entendre le "voisinage et tout témoin utile", a indiqué le parquet mardi. Ils s'attachent désormais à retracer les derniers instants de la jeune femme. Un appel à témoins a également été lancé avec un numéro vert pour recueillir d'éventuels témoignages : 0800 200 142.

La disparition et la mort de Victorine ont suscité une onde de choc à Villefontaine. Une marche blanche est organisée par la famille dimanche à 14h30 dans cette ville, a annoncé sur Facebook sa soeur aînée Romane. Après les résultats de l'autopsie, l'avocate décrit forme de "soulagement" des parents, des soeurs et du frère de Victorine qui ne croyaient pas à la piste accidentelle. Pour eux, l'autopsie vient "accréditer la thèse d'une mauvaise rencontre".

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société disparition faits divers