Nadine Barbançon photographie les migrants accueillis dans le Trièves, hors des sentiers battus

© Nadine Barbançon
© Nadine Barbançon

Depuis 2 ans, le Collectif d'Accueil des Réfugiés du Trièves, reçoit des demandeurs d'asile qui ne trouvent pas de place en hébergement d'urgence. Ils sont ainsi hébergés temporairement, à tour de rôle, par de simples habitants. Des rencontres fortes, photographiées par Nadine Barbançon.

Par France 3 Alpes

A travers le regard de Nadine Barbançon, les réfugiés ne sont plus "des images-chocs, ou de simples statistiques". Ils redeviennent... des personnes. Son exposition : "Vous ne m'êtes pas inconnu" circule actuellement dans les villages du Trièves, cette vallée rurale située à quelques dizaines de kilomètres au Sud de Grenoble.

C'est un petit village de montagne, où une poignée d'habitants n'a pas voulu laisser à la rue des personnes, venues chercher refuge en France.

Des instants de vie partagés. Des rencontres... loin des clichés sur les "migrants". Nadine Barbançon a simplement voulu témoigner de ce qu'elle a vécu, et partagé, comme l'histoire de Luseku qui a fui la répression politique en Angola. Il n'a pas vu sa femme et leurs deux enfants depuis 3 ans.

Comme Franck, et Nadine, ils sont une centaine d'habitants rassemblés dans le Collectif du Trièves, autour de Monestier- de- Clermont, Mens et Chichilianne. Jusqu'à présent, ils ont accueilli une soixantaine de personnes.

Reportage Jean-Christophe Pain, Franck Ceroni & Azedine Kébabti


A lire aussi

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : mobilisation pour sauver la gendarmerie à Saint-Dier-d’Auvergne

Les + Lus