Cet article date de plus de 3 ans

Opération montagne propre à Chamrousse en Isère

Pour la deuxième année consécutive la station du massif de Belledonne organisait un grand nettoyage de printemps. Ramassage des déchets laissés par les skieurs de l'hiver et ateliers de sensibilisation éco-citoyenne, l'opération s'inscrit dans une politique environnementale récemment récompensée.
Première station iséroise à décrocher le label flocon vert en mars dernier, Chamrousse renouvelle ce 8 juin sa journée de ramassage éco-festif des déchets révélés par la fonte des neiges.

Au palmarès, le plus moche, le plus petit, le plus gros, le plus insolite des déchets


Habitants, écoliers, personnels de la station de ski, mais aussi les deux grandes sportives de Chamrousse, la championne de ski free-style Coline Ballet-Baz, et la championne de snow board Marion Haerty ont oeuvré à la collecte des déchets abandonnés par les skieurs. Des détritus qui en plus d'être moches, risquent d'empoisonner les animaux, de polluer les sols et les cours d'eau.

Une fois les pistes nettoyées, les équipes de ramassage ont pu assister à des ateliers de sensibilisation aux circuits du recylage ou aux économies d'énergies.

reportage de Xavier Schmidt et Didier Albrand
durée de la vidéo: 01 min 51
Opération montagne propre à Chamrousse ©France 3 Alpes



Une centaine de stations françaises participent à ces "mountain days" organisées par l'association Mountain Riders qui existe depuis 2001 et a constaté que chaque année, plus de 150 tonnes de déchets sont jetées en montagne. Sur l’ensemble de ces déchets (emballages plastiques, mégots, ferrailles), 40% sont recyclables. 64%  sont d’origine professionnelle (jalons de piste, câbles) et 36% d’origine touristique (mégots, cannettes, emballages plastiques).

L’année dernière, les 5 300 participants ont collecté 38 tonnes de déchets au cours des 62 journées de ramassage dans les massifs français.




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stations de ski économie tourisme environnement société