Plusieurs cas de salmonellose détectés dans trois communes du nord-Isère

Plusieurs cas de salmonellose ont été notamment détectés chez des enfants des communes de Charantonay, Beauvois-sur-Marc et Saint Georges d'Espéranche (Isère). / © France3 Alpes
Plusieurs cas de salmonellose ont été notamment détectés chez des enfants des communes de Charantonay, Beauvois-sur-Marc et Saint Georges d'Espéranche (Isère). / © France3 Alpes

L'origine de la bactérie n'est, pour l'instant, pas connue. L'Agence régionale de santé poursuit ses prélèvements.

Par L.B.

Depuis une semaine, plusieurs habitants des communes de Charantonay, Beauvoir-de-Marc et Saint Georges d'Espéranche (Isère) sont victimes de "troubles digestifs". Le lundi 23 septembre, une "infection toxi-alimentaire" a ainsi été signalée au collège Péranche de Saint Georges d'Espéranche. "Une enquête épidémiologique menée par l'ARS, avec l'appui de Santé publique France a permis de recenser 50 malades", indique l'Agence régionale de santé dans un communiqué. Elle a notament décelé, chez plusieurs malades, une salmonelle, sans pour autant établir un lien de cause à effet avec l'infection alimentaire.

Trois jours plus tard, d'autres cas de salmonellose ont été détectés chez des enfants des trois communes iséroises.

"Pour les malades interrogés à ce jour, la date de début des signes se situe entre le 17 et le 23 septembre. Cependant de nouveaux cas de troubles digestifs nous ont été signalés au sein des établissements scolaires le 30 septembre", poursuit l'ARS. L'origine de la bactérie n'a pas pu être identifiée pour l'instant, mais l'agence de santé indique que le réseau d'eau potable n'est "pas en cause". De nouveaux prélèvements ont été réalisés ce mardi.
 

Les conseils de l'ARS

Dans son communiqué, l'Agence régionale de santé indique plusieurs précautions à prendre pour éviter la propagation de la maladie :

  • S'assurer que les aliments sont convenablement cuits et encore chauds quand ils sont servis. Les viandes et les oeufs notamment doivent être cuits à coeur
  • Eviter les produits fabriqués à base d'oeufs non cuits (mayonnaise, mousse au chocolat, tiramisu…)
  • Eviter le lait cru et les produits à base de lait cru. Ne boire que du lait stérilisé ou bouilli
  • Eviter la glace à moins qu'elle n'ait été préparée à partir d'une eau sans risque sanitaire
  • Se laver soigneusement et fréquemment les mains avec du savon, notamment après un contact avec des animaux d'élevage ou de compagnie ou après s'être rendu aux toilettes
  • Laver avec soin les fruits et les légumes, en particulier s'ils sont destinés à être consommés crus. Dans la mesure du possible, les fruits et les légumes doivent être pelés

Sur le même sujet

Le "délit de solidarité" en appel à Grenoble

Les + Lus