Pourquoi le prix de la bière va augmenter en début d’année 2023

Publié le
Écrit par G.G avec Mathilde Iehl

Avec la hausse du coût des matières premières, les restaurateurs, comme Pierre-Édouard Coullomb gérant à Colombe en Isère, vont devoir augmenter le prix de la bière, début d'année 2023. Explications.

C’est un geste simple de plus en plus cher. Avec l’inflation, comme de nombreux autres produits, le prix de la bière augmente. Une hausse qui touche les restaurateurs comme Pierre-Édouard Coullomb, gérant du restaurant "Alba Ristorante", dans la commune iséroise de Colombe. Dès janvier 2023, il n’aura pas le choix que d’augmenter les prix.

"Malheureusement, c’est avec un peu de désarroi qu’on va être contraints début d’année 2023, d’augmenter un petit peu nos tarifs. Parce que l’inflation est là, et on la subit de plein fouet. On essaye de limiter ça à nos clients depuis un petit moment. Mais avec les hausses de fournisseurs, les hausses globales, on va être contraints d’augmenter un peu de quelques centimes nos bières."

La pinte va passer à 8 euros

Pierre-Édouard évoque le "franchissement d’un seuil psychologique" pour le prix de la pinte, qui va passer à 8 euros. "Ça commence à être assez désastreux pour nos clients et même pour nous d’être contraints d’aller sur ce tarif-là."

Cette augmentation s’explique par une hausse des coûts en haut de la chaîne de production. Dans la brasserie bio de Cédric, Paysan brasseur "Les faux semblables", les coûts des matières premières, comme le malt, sont touchés de plein fouet. "On est sur une centaine d’euros d’augmentation [la tonne, Ndlr]Tout a pris, ça fait peur même des fois", explique-t-il.

Et l’inquiétude est grandissante, car les céréales ne sont pas les seules concernées par l’inflation. Depuis la pandémie de Covid-12 et la guerre en Ukraine, tous les éléments du produit ont augmenté. La capsule, la bouteille de verre, les étiquettes, le houblon ainsi que "tous les coups d’énergie", liste Marc Antoine Rostaing, le créateur de la brasserie "Les faux semblables". Cela concerne le gasoil des livraisons, le gaz de la brasserie pour chauffer, le carburant des tracteurs.

Résultat, tout cumulé, l'augmentation est de 5 à 10 %. Une inflation qui devra à un moment ou un autre, se répercuter sur les consommateurs.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité