• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Quel avenir pour la route du col du Coq en Isère ?

La route du col du Coq à Saint-Pierre-de-Chartreuse est coupée par un éboulement... depuis la tempête Eleanor. C'est à dire depuis 6 mois ! Sa remise en état coûterait environ 180 000 euros. Le route est communale, et Saint-Pierre-de-Chartreuse peine à boucler le budget travaux.

Par Jean-Christophe Pain


Entre le col du Coq et Saint-Pierre-de-Chartreuse, la route, longue de 8 kilomètres, est laissée à l'abandon.

Elle est en très mauvais état, et désormais coupée par un éboulement survenu début janvier. 3000 m3 de boue et de roches avaient envahi la chaussée, et même dévié un ruisseau.
 
Quel avenir pour la route du col du Coq ?
Intervenants : Christophe Raulin habitant de Saint-Hilaire-du-Touvet, Stéphane Gusméroli Maire (SE) de Saint-Pierre-de-Chartreuse, Céline Burlet Conseillère départementale DVD canton Chartreuse - Guiers Reportage : A. Massait, C. Deville, V. Muamba

Sur cette route très touristique, et que des exploitants forestiers utilisent fréquemment, les travaux tardent à commencer. La VC8 est communale, et Saint-Pierre-de-Chartreuse, qui en assure la gestion, peine à trouver le budget pour la remettre en état.

Stéphane Gusméroli, le maire, espère lancer les travaux au printemps prochain. Mais le Département de l'Isère souhaiterait que le chantier puisse démarrer avant.  Il a déjà débloqué 79 000 euros de subvention exceptionnelle pour aider la commune.

En attendant, la route du col du Coq n'appartient plus qu'aux randonneurs et aux troupeaux, pour qui l'été s'annonce paisible... sans voiture.




 

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus