Rave party dans le Vercors : près de 500 teufeurs sur place ce dimanche, trois personnes hospitalisées

Une rave party est organisée sur la commune de Chichilianne, au sud du département de l'Isère, depuis la nuit du vendredi 29 au samedi 30 mars. Le rassemblement est toujours en cours ce dimanche, et le nombre de participants a légèrement augmenté.

Une rave party, qui n'a fait l'objet d'aucune autorisation, se poursuit depuis la nuit du vendredi 29 au samedi 30 mars sur la commune de Chichilianne, au sud du département de l'Isère.

Ce dimanche, près de 500 personnes sont encore sur place. Le nombre de participants a légèrement augmenté dans la nuit, alors que le rassemblement pourrait durer jusqu'à ce lundi de Pâques. Un arrêté d'interdiction a été pris, car ce rassemblement n'a été ni déclaré auprès de la préfecture, ni auprès du maire de la commune de Chichilianne. Le propriétaire du terrain privé, sur lequel sont organisées les festivités, a déposé une plainte auprès de la gendarmerie.

La Protection civile engagée

Peu avant minuit vendredi, des premiers véhicules sont arrivés au niveau du parking du lieu-dit Les Fourchaux. Rapidement, environ 200 véhicules ont convergé dans cet endroit reculé, en fond de vallée, au pied du Mont-Aiguille, célèbre sommet du massif du Vercors.

Près de 500 personnes ont débuté les festivités dans la nuit. Le rassemblement a, dans un premier temps, été encadré par les pompiers de l'Isère. Des gendarmes ont été déployés pour effectuer des contrôles à proximité. Près de 150 véhicules ont été contrôlés et six amendes forfaitaires ont été délivrées pour usage de stupéfiants.

La Protection civile a ensuite été appelée pour mettre en place un poste de secours et ainsi remplacer la présence des pompiers : "Le poste de secours est actif depuis 15 heures hier. Une dizaine de secouristes se sont relayés depuis le début pour former des équipes de six. Nous resterons jusqu'à la fin du rassemblement, prévu pour porter secours aux personnes", indique Océane Porte, cadre opérationnel de la Protection civile sur place.

Depuis le début de la journée de ce dimanche, le nombre de participants a diminué et est estimé à près de 200 personnes en fin d'après-midi. Les barrages de la gendarmerie ont permis de contrôler la situation, selon la préfecture.

Trois hospitalisations

Depuis leur arrivée, les bénévoles de la Protection civile ont pris en charge quatre personnes, dont trois ont été redirigées vers le CHU Grenoble-Alpes. Plusieurs interventions concernaient des consommations de stupéfiants, avec notamment des formes d'auto-agression, indique la préfecture de l'Isère. Un fêtard, qui s'était jeté dans un ruisseau, a également dû être repêché.

Malgré la nuit, le froid, la pluie et le vent, les participants sont restés sur place dans la nuit de samedi à dimanche. Quelques personnes supplémentaires ont rejoint la rave party. Certains teufeurs sont restés dormir dans leur voiture. D'après les informations de la préfecture, la rave party pourrait se terminer dans la nuit de ce samedi à dimanche ou en milieu de journée ce lundi de Pâques, jour férié.