Bois, pierre ou paille, autant de matières brutes que l'on peut façonner à l'envi. De la création à l'exposition, cette série en cinq épisodes vous emmène à la découverte de différents métiers de l'art en Isère, en Savoie et en Haute-Savoie.

Une galeriste pour sauver les artistes

Les artistes sont-ils en danger? Mélissa Vergnaud en est certaine. Cette galeriste s'est installée il y a quatre ans dans le village de Saint-Antoine-l'Abbaye, en Isère, mais elle a quitté le musée dans lequel elle travaillait pour ouvrir sa propre galerie, Les Ateliers d'AnTan.

Sa philosophie? Soutenir les artistes d'aujourd'hui en exposant leur travail, car "le patrimoine vivant, c'est le patrimoine de demain".

Je sélectionne mes artistes avant tout sur l'humain


Pour cela, Mélissa Vergnaud a d'abord dû quitter son poste de galeriste au musée de Saint-Antoine-l'Abbaye. "J'ai pris la décision d'arrêter de travailler pour des artistes morts avec des gros budgets et j'ai eu envie de travailler avec des artistes vivants pour lesquels y a plus de subventions et d'aides, et qui du coup ont besoin qu'on les accompagne parce que sinon les métiers disparaissent les uns après les autres."

Reportage d'Isabelle Colbrant, Joëlle Ceroni et Laétitia Di Bin.
Une galeriste pour sauver les artistes
Intervenants: Melissa Vergnaud, Les Ateliers d'AnTan

Ils sont au nombre de 25, ces artistes qui exposent leurs œuvres aux Ateliers d'AnTan, triés sur le volet. "Je sélectionne mes artistes avant tout sur l'humain, confie la galeriste. Je veux vraiment qu'ils aient un univers et une histoire à raconter".

En offrant aux artistes ce dont ils ont le plus, à savoir un espace d'échange, un lieu où partager leurs créations, Mélissa Vargnaud veut surtout les empêcher de disparaître, car un artiste invisible est un artiste qui meurt.

Le sculpteur de bois et son alchimie

Tout commence par un dessin. Quelques formes arrondies jetées sur le papier, qui se poursuivent en lignes imaginaires. Simon Dupuis se laisse guider par la musique et par ses émotions.

"La philosophie de mon travail, c'est vraiment l'alchimie, je dirais" lance ce sculpteur sur bois, installé dans son atelier à Saint-Bonnet-de-Chavagne, en Isère, et qui expose aux Ateliers d'AnTan. "Essayer de montrer aux gens qu'il est possible de trouver ce pour quoi on est là et tout faire pour mettre en œuvre... ce qu'on a à faire, tout simplement."

Une fois que je commence à travailler, que je touche la matière, je vois sa couleur



Il répète les mêmes gestes, cisèle la matière et la polit, lui donne corps en lui insufflant un peu d'âme aussi. "Quasiment tous les sens sont sollicités, c'est-à-dire qu'il y a à la fois la vue, quand je fais un dessin, ensuite je vais faire le tour des morceaux dont je dispose" poursuit l'ébéniste de formation. 

"Une fois que je commence à travailler, que je touche la matière, je vois sa couleur, ajoute-t-il. Je sens au toucher s'il y a un contact. Il y a l'odeur aussi."

Reportage d'Isabelle Colbrant, Joëlle Ceroni et Laétitia Di Bin.
Les métiers d'art : Sculpteur sur bois
Intervenant: Simon Dupuis, Sculpteur sur bois

Pour Simon Dupuis, il est essentiel de rendre l'art accessible à tous. Cette envie passe par une forme de partenariat, ou de mécénat participatif.

Ce système repose sur "des personnes qui versent 10, 20, 30 euros par mois, et à la fin de l'année" l'artiste se sert de cet argent pour "organiser une exposition à laquelle faire participer toutes ces personnes qui me soutiennent mensuellement et leur permettre de choisir parmi tout ce que j'aurai créé pour choisir une pièce qui les intéresse."

Autodidacte et libre, Simon Dupuis met aussi son art au service d'objets plus ludiques, comme cette toupie qui danse sur sa table. Lui en tout cas a trouvé ce pour quoi il est là.


Le tailleur qui fait parler les pierres

Dans le petit village de Chatte en Isère, Christophe Jacon taille la pierre depuis six ans. Pour lui, la pratique de la taille de pierre, c'est une forme de méditation, une certaine sérénité. Des objets décoratifs en pierre dure ou calcaire, des sulptures en molasse ou en pierre de Savonnières... il se laisse aller. "Je commence à faire des formes dedans, puis ensuite je fais des formes dans les formes ezt puis je me laisse aller un petit peu au gré du vent."


Le taillage des pierres est fin, précis et rigoureux. Surtout, il exige "pas mal de concentration", car "on n'a pas vraiment droit à l'erreur."

Je fais corps avec la pierre. C'est une totale osmose !


"Je fais corps avec la pierre, c'est une espèce d'osmose, ajoute-t-il. Quand je suis en train de tailler, je vois pas le temps passer, je suis concentré sur ma pierre et c'est une osmose, c'est une totale osmose."

Point récurrent de cette série: comme la plupart des artistes que nous avons rencontrés, Christophe Jacon travaille sur plusieurs pièces en même temps, passant d'un univers à un autre, d'une pièce décorative où il doit suivre les lignes à une sculpture sur laquelle il peut donner libre court à son imagination.

Reportage d'Isabelle Colbrant, Joëlle Ceroni et Laetitia Di Bin
Les métiers d'art : tailleur de pierre
Intervenant : Christophe Jacon tailleur de pierre et sculpteur


Les émotions de la marqueteuse de paille

C'est un art aussi rare qu'il est discret. La marqueterie de paille n'est pas aussi célèbre que celle de bois, mais elle n'est pas tout à fait récente, puisque dès le XVIe siècle, les religieuses lui donnent ses lettres de noblesse.

Quelques siècles plus tard, Géraldine Jocou est tombée amoureuse de ce matériau. "Comme un coup de foudre ! s'exclame-t-elle. On ne sait pas pourquoi mais d'un seul coup, le matériau que vous avez dans les mains vous en aimez la chaleur, vous aimez ce que vous pouvez en faire, vous aimez le bruit quand vous ouvrez la paille. Quelque chose qu'on a dans les champs, on peut le transformer en quelque chose de très beau pour faire de la décoration."

Et cette paille, Géraldine Jocou la transforme depuis son atelier à Renage, en Isère.


Ses pailles de seigle sont récoltées en Haute Loire, puis teintes selon ses demandes et acheminées jusqu'à son garage, à Renage. Il ne reste que très peu de producteurs pour les lui fournir. 
elles sont teintes en fonction des demandes de Géraldine et acheminées jusqu'à Renage

Notre état d'âme passe dans les couleurs qu'on choisit


Fendues, aplaties et collées sur des supports comme du bois, du verre, du tissu ou du fer, les pailles sont aussi le miroir de ses émotions. "Notre état d'âme passe dans les couleurs qu'on choisit, ou dans les morceaux qu'on choisit, explique Géraldine. Par moments, quand on est un peu plus triste, les couleurs vont être un peu plus tristes ! Si on est bien, les couleurs vont être plus gaies ! C'est comme ça."

Reportage d'Isabelle Colbrant, Joëlle Ceroni et Laétitia Di Bin.
Les métiers d'art (4/5) : Marqueteuse de paille
Intervenante : Géraldine Jocou: Marqueteuse de paille
Travailler la paille, tout un savoir faire qui se cultive, et qui surtout se transmet puisqu'autrement, ce métier de passionnés risque de disparaître.