Réouverture des bars et des restaurants : Bourgoin-Jallieu et Grenoble adaptent leurs espaces publics

Publié le Mis à jour le
Écrit par F.C.

La réouverture des bars et des restaurants a lieu ce mardi 2 juin. À Grenoble et à Bourgoin-Jallieu, les villes laissent la possibilité aux patrons d'étendre leurs terrasses pour permettre à ces derniers d'accueillir suffisamment de clients tout en respectant les mesures de distanciation sociale. 

Tant attendue par les Français - commerçants et citoyens - la réouverture des bars et des restaurants a lieu ce mardi 2 juin. C'est en effet après plus de deux mois d'arrêt en raison de l'épidémie de coronavirus que ces commerçants peuvent reprendre leur activité. Cependant, il ne s'agit pas tout à fait d'un retour à la normale : certaines mesures imposées par le gouvernement devront être respectées : le port du masque obligatoire pour le personnel et pour les clients lorsque ces derniers se déplacent, la présence de gel hydroalcoolique, etc. En ce qui concerne la distanciation sociale, les tables devront être séparées d'un mètre les unes des autres. 

Pour éviter que cette dernière mesure ne pénalise trop les commerçants, les villes de Grenoble et de Bourgoin-Jallieu proposent à ces derniers d'agrandir leurs terrasses en empiétant notamment sur les places de parking et certains quartiers seront piétonnisés. 
 
   

Piétonnisations temporaires

"Afin de garantir les mesures de distanciations physique et sanitaire et permettre une reprise d’activité sereine pour les cafetier-es et restaurateur-rices, des extensions de terrasses pendant la période estivale seront autorisées", indique la ville de Grenoble. Ces extensions se feront prioritairement sur les places de parking qui seront mises gratuitement à disposition des commerçants. Une évaluation mensuelle aura lieu pour adapter, si besoin, le dispositif qui sera mis en place jusqu'en octobre 2020.

D'autre part, certains quartiers seront piétonnisés temporairement le samedi à partir du 6 juin. Un dispositif qui sera mis en place de 8h à 23h sur le quai Saint-Laurent, la rue Lakanal et dans le quartier des Halles Sainte-Claire. "Un point d’étape aura lieu mi-juin avec tous les partenaires pour évaluer le dispositif qui sera mis en place jusqu’à la 2 ème quinzaine de juillet, précise la mairie de Grenoble. Deux autres secteurs de la ville (quartier Saint Bruno, quartier Strasbourg – Metz) pourront être également piétonnisés ou apaisés dans les prochaines semaines."
 

Exonération des droits de voirie

A Bourgoin-Jallieu, les gérants pourront également étendre leur terrasse "chaque fois que c’est possible" et la ville les exonérera des droits de voirie pour la totalité de l'année 2020. 

D'autre part, à partir du 2 juin et jusqu’au 3 octobre, la rue de la Libération, de la place Saint-Michel au rond-point du Temple, devient piétonne du mardi au samedi de 19h à 23h à l'occasion de l’opération « Faites-vous une terrasse ! » organisée depuis 2015.


"On ne sait pas trop où on va"

A Grenoble, le patron du bar le Old Bridge n'aura pas besoin de faire une demande d'extension puisqu'il bénéficie déjà d'une "grande terrasse". Cependant, pour son deuxième bar, le Shakesbeer, situé place de Berulle, il rajoutera trois tables. Mais pour lui, il faut veiller à ce que l'agrandissement des terrasses ne donne pas lieu à des débordements. "Il ne faut pas que ça devienne la zizanie, déclare-t-il. Il faut respecter la sécurité et le voisinage.

Le patron du bar le Subway, rue Lakanal, voit sa terrasse doubler de volume en raison de la distanciation d'un mètre entre les tables mais il n'empiétra pas sur les places de parking puisque, le commerce voisin étant en travaux, il a la place nécessaire sur le trottoir. Patron également du Rooster Pub, il n'a pas fait de demande pour étendre la terrasse de ce deuxième commerce pour le moment. "Ce sera en fonction de l'activité", explique-t-il. En effet, les commerçants sont pour le moment dans le flou. Le patron de l'Express Bar, aux Halles Saint-Claire est tout seul à gérer son bar. Lui a plutôt opté pour la prudence : plutôt que d'augmenter la taille de sa terrasse, il va mettre moins de tables que d'habitude car "on ne sait pas trop où on va.

Le Covid est toujours là et, malgré la réouverture, les commerçants ne sont pas prêts de perdre de vue cette réalité. Le patron du bar le Subway est "content" de rouvrir mais n'irait pas jusqu'à dire qu'il a hâte : "Je n'oublie pas qu'on n'est pas dans des conditions fabuleuses."