• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Risque d'avalanches : la préfecture de l'Isère appelle à la plus grande prudence

© PHILIPPE DESMAZES / AFP
© PHILIPPE DESMAZES / AFP

Le risque d'avalanches demeure important en Isère. La préfecture appelle à la plus grande vigilance après un week-end particulièrement meurtrier.

Par France 3 Alpes

La préfecture de l’Isère appelle à la plus grande vigilance les randonneurs et les skieurs à cause des récentes chutes de neige et de l’instabilité du manteau neigeux. Le risque d’avalanches sur les différents massifs du département reste donc important et il est fortement déconseillé de quitter les pistes balisées.

Le premier week-end de mars a été particulièrement meurtrier dans les Alpes. Tous massifs confondus du vendredi au dimanche 4 mars 2018, au moins neuf personnes ont perdu la vie dans des avalanches. Le bilan à mi-saison atteint quant à lui 23 morts.


 

Les 5 niveaux de risques et leurs pictogrammes / © Préfecture 38
Les 5 niveaux de risques et leurs pictogrammes / © Préfecture 38


Quelques conseils pour vous aventurer sur les massifs des Alpes :



  • Faites appel à des professionnels : ne partez jamais seul en hors-piste, indiquez votre parcours et votre heure prévisionnelle de retour.


  • Établissez un itinéraire adapté à votre niveau : informez-vous sur l’itinéraire choisi avant de l’emprunter. 


  • Soyez localisable : équipez-vous d’un détecteur de victime d’avalanche (DVA), appareil émetteur-récepteur qui doit être porté sous la couche vestimentaire extérieure. Ayez aussi une pelle et une sonde dans votre sac à dos. Pensez à tester votre DVA avant toute sortie et de s’entraîner régulièrement à son utilisation. Mettez en marche le mode « émission ». Ayez également sur vous, au minimum, un réflecteur passif.


  • Ne suivez pas n’importe quelle trace : une trace n’est absolument pas un gage de sécurité et peut vous conduire dans des endroits dangereux, d’autant que certaines traces sont faites par des speed-riders (équipés de parapentes).

  • En cas de doute sur la stabilité de la neige : espacez-vous ou mieux, ne passez qu’un par un, surveillez-vous mutuellement et attendez dans un lieu surélevé ou à l’abri.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Une station de recherche sur la foudre à Saint-Privat-d'Allier (43)

Les + Lus