Dans les stations de ski des Alpes, derniers préparatifs avant l'arrivée des touristes

Sur les pistes d'Oz-en-Oisans, les secouristes sont déjà à l'oeuvre. / © Cédric Picaud / France 3 Alpes
Sur les pistes d'Oz-en-Oisans, les secouristes sont déjà à l'oeuvre. / © Cédric Picaud / France 3 Alpes

A la veille des vacances de Noël, les personnels de la station d'Oz-en-Oisans dans l'Isère s'affairent pour que tout soit prêt en temps et en heure. 

Par T.H. avec Merieme Stiti

Plus qu'un jour avant l'arrivée massive des touristes des vacances de Noël dans les stations des Alpes. Alors sur place, les personnels s'affairent sur derniers réglages avant le lancement de la haute-saison. Dans la petite station d'Oz-en-Oisans dans l'Isère près de l'Alpe-d'Huez, la neige est bien au rendez-vous alors qu'arrivent les premiers habitués. 

Antoine Tisserand en est à sa 24e saison en tant que loueur de matériel à Oz. Et entre les cartons et l'installation des nouveaux équipements, son moral est au beau fixe : "Cette année, avec la neige qui est tombée très tot, il y a eu plus de réservations. La clientele de propriétaires s'apprête à venir passer les fetes ici, donc il faut qu'on soit prets."
 

Plus haut, dans son écrin de neige, le restaurant d'Anne-Marie Passoud a ouvert ses portes. Elle vient d'achever la preparation des stocks. Ici, il vaut mieux anticiper la météo que de la subir. "On ne sait jamais à quelle moment la neige va arriver, et alors on ne pourra plus monter les marchandises imposantes comme les stocks de boissons, s'inquiète la restauratrice. Il faut que tout soit pret et qu'il y ait un minimum à faire pour que la saison se mette en place le plus rapidement possible."
 

Le travail des secouristes : 95% de prévention des risques


Sur les pistes aussi, tout est pret grâce a travail de l'équipe des pisteurs secouristes "Avant d'accueillir le public, on a des travaux qui sont detsinés à tout ce qui est mise en place du matériel de balisage et de sécurité pour pouvoir ouvrir dans les conditions optimimum", explique Gaël Solet. Maître-chien d'avalanche-artificier de profession, il estime son travail à seulement 5% de secourisme, le reste de son temps étant consacré à la prévention des risques.

Pour l'instant, la station ne subit aucune répercussion de la grève des transports. Elle prévoit même 60% d'occupation de ses 4 600 lits pendant les Fêtes. Soit 5% de plus que sur l'hiver dernier. De bons chiffres pour les locaux, qui avaient vu la fréquentation diminuer ces trois dernières années.
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus