• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le Tichodrome, un centre pour recueillir les petits animaux victimes de l'activité humaine

© Jordan Guéant / France 3 Alpes
© Jordan Guéant / France 3 Alpes

Seul centre de sauvegarde de la faune sauvage de ce genre en Isère, le Tichodrome accueille une centaine de pensionnaires. Durant l'été, les petits animaux sont plus que jamais menacés par l'activité humaine.

Par Eddie Rabeyrin

Chaque jour, le Tichodrome, centre de sauvegarde de la faune sauvage du Gua en Isère, accueille une dizaine de nouveaux pensionnaires. Ces oiseaux et petits mammifères, menacés de disparition par les activités humaines, sont recueillis et soignés.

Ici, des bébés hérissons dont la mère a été tuée par une tondeuse à gazon. Là, une cinquantaine de Martinets noirs qui ne peuvent être nourris que d'insectes, sous peine de perdre ses plumes.
 

hérissons



Une certaine connaissance de la nature est souvent nécessaire pour venir en aide à ces animaux. C'est pourquoi il est conseillé d'appeler le Tichodrome avant de s'y essayer. Seul centre de sauvegarde des Alpes, ce dernier est débordé et à la recherche de bonnes volontés cet été.

Pour contacter le Tichodrome : 04 57 13 69 47
 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus