VIDÉO. "Il y a encore moins de neige qu'à Noël" : dans le Vercors, touristes et stations de ski forcés de s'adapter

Dans le massif de moyenne montagne du Vercors, le manque de neige a d'importantes conséquences sur les activités des stations de ski. Certaines, comme celle de Villard-de-Lans, ont dû s'adapter pour continuer de faire venir des touristes pendant ces vacances d'hiver.

Sortie de piste déconseillée, faute de neige. Dans la petite station de Villard-de-Lans, au cœur du massif du Vercors, les vacances d'hiver battent leur plein. De nombreux locaux, mais aussi des touristes de la zone C (Paris, Montpellier et Toulouse), sont venus profiter des pistes de ski et de la montagne.

Mais en lieu et place de cimes enneigées, le paysage est plutôt digne d'un mois d'avril, avec des pistes dépourvues de neige et certains touristes en t-shirt. Sur le front de neige, à 1 400 mètres d'altitude, le thermomètre affiche 14 degrés.

Dans la station, 80 % du domaine est ouvert malgré les faibles précipitations de l’hiver. "Il y a encore moins de neige qu'à Noël. C'est dommage, mais vu les chaleurs du moment, ça paraît normal", s'attriste une touriste, lunettes de soleil sur le nez.

"Pas de la neige très bonne"

Depuis le début de l'année, les chutes de neige se comptent sur les doigts d'une main. Mi-février, quelques flocons sont tombés. Mais ces quelques centimètres de manteau blanc supplémentaires ont rapidement disparu.

"Heureusement, il y a un très bon travail des dameuses sur de la neige de culture. Mais cer n'est pas de la neige très bonne à skier. On a juste pris un forfait de ski pour la matinée", explique un autre vacancier.

durée de la vidéo : 00h02mn00s
Dans le massif de moyenne montagne du Vercors, le manque de neige ces dernières semaines a eu d'importantes conséquences sur les activités des stations de ski. Certaines, comme celle de Villard-de-Lans, ont dû s'adapter pour continuer de faire venir des touristes pendant ces vacances d'hiver. ©FTV

Un peu plus bas dans le village de Villard-de-Lans, les terrasses des cafés font le plein. Ce dimanche, c’est distribution de mimosa d’hiver : peut-être une façon de se convaincre que la neige va enfin tomber pour faire de belles traces dans la poudreuse. "On va essayer d'aller skier. Il paraît que c'est possible, on va aller voir. Il y a la luge aussi. Ça nous permet toujours de prendre l'air", racontent un père et sa fille.

Des activités diversifiées

Depuis plusieurs saisons, la station a essayé de mettre en place différentes activités hivernales pour pallier le manque de neige de plus en plus fréquent d'un hiver à l'autre : "Nous sommes dans la diversification de l'offre depuis très longtemps. Les gens qui viennent ici savent qu'il y a le ski, mais aussi la marche, la randonnée, les raquettes, notre piscine et notre patinoire... Nous avons également ressorti les vélos. Il y a aussi le domaine nordique, même si c'est un peu compliqué en ce moment", observe Fabrice Mielzarek, directeur de l'office du tourisme de Villard-de-Lans.

"Sur le domaine skiable, c'est plutôt bien. On a 80 % des pistes ouvertes et quasiment toutes les remontées mécaniques en fonctionnement. Certes, la neige est un peu transformée, on n'a pas une neige très dure. Mais les gens sont ravis. On n'est pas les seuls dans ce cas-là. C'est comme ça, on doit le prendre avec philosophie", explique-t-il avant d'ajouter que les vacanciers n'ont pas déserté la station pour autant : "On a eu un afflux important de touristes ce week-end. Nous sommes à quasiment 85 % de remplissage de lits."

Partout dans les Alpes du Nord, l'or blanc se fait rare cet hiver. D'après le Centre d'étude de la neige (CEN), entre 1961 et 2020, l'épaisseur du manteau neigeux hivernal a diminué en moyenne de 38 cm. De nouvelles intempéries et une chute des températures sont attendues en milieu de semaine. De quoi espérer retrouver des paysages dignes d'un mois de février.