VIDEO. Quand deux aigles royaux se battent en pleine rue en Isère, un effet inattendu du confinement ?

Les deux aigles au sol à Bernin le jeudi 2 avril. / © Roxx Elylo / Capture d'écran Facebook
Les deux aigles au sol à Bernin le jeudi 2 avril. / © Roxx Elylo / Capture d'écran Facebook

Une automobiliste a surpris le combat et a fait fuir les oiseaux, sauvant peut-être la vie à l'un des deux. L'augmentation du nombre d'aigles royaux dans les Alpes, couplée au confinement actuel, pourrait rendre moins rares de tels évènements.

Par Thomas Hermans

C'est une scène très rare, mais qui pourrait devenir plus courante dans le futur. Jeudi 2 avril, il est environ midi quand Roxane, une habitante des environs, traverse en voiture Bernin, au nord-est de Grenoble en Isère. "Au loin, je vois deux gros oiseaux qui se tournent autour dans le ciel, comme s'ils étaient accrochés l'un à l'autre", raconte-t-elle.

"Et d'un coup, ils sont tombés au sol." Au volant, elle s'arrête prêt des deux animaux, au bord du chemin du Varvoux, et commence à filmer avec son téléphone. "J'ai halluciné complètement, explique-t-elle. Et comme ils ne bougeaient plus, j'ai pensé qu'ils s'étaient blessés."
 

Ces oiseaux sont des aigles royaux, actuellement en pleine saison de reproduction. Une période très tendue pour les femelles, extrêmement protectrices de leur progéniture, comme l'explique le fondateur du parc animalier "Les Aigles du Léman" Jacques-Olivier Travers :

Sur la vidéo, ça semble être un mâle et une femelle. Le mâle s'est probablement approché du nid et des oeufs de la femelle. Et elle est bien plus grosse. Une femelle fait 6 kg et un mâle seulement 4. Donc la femelle a dû l'attaquer en l'air et ils sont tombés. Ce qui arrive souvent en période de reproduction car les aigles royaux sont hyper territoriaux.

Le combat aurait pu être funeste


Et les issues de tels combats peuvent être très funestes. "Le mâle ne se fait pas tuer à chaque fois, précise Jacques-Olivier Travers. Mais si la femelle a décidé de ne lui laisser aucune chance, alors il ne pourra pas s'en tirer."

Devant ce spectacle surprenant, Roxane a décidé de "faire des petits bruits", pour faire réagir les volatiles immobiles sur le sol, les faisant tous deux fuir. Une opération qui pourrait donc avoir sauvé la vie du mâle. 

Reste que cette vidéo est, pour Jacques-Oliviers Travers, "exceptionnelle", et témoigne des effets du confinement sur les animaux : "La faune sauvage, dès que vous la laissez respirer, elle réinvestit tous les milieux. Et en ce moment, il n'y a plus de bruits en ville, donc les aigles royaux en profitent."
 

Les effets du confinement


Mais en réalité, le coronavirus n'est pas le seul responsable de ce genre d'évènements en pleine ville. "Les populations d'aigles royaux sont en explosion", témoigne le spécialiste, qui explique pourquoi ces oiseaux sont de plus en plus visibles :

Les altitudes de nidification sont beaucoup plus basses depuis quelques années. Les gens ont tendance à penser que c'est un oiseau de montagnes, alors que c'est un oiseau de plaine qui s'est réfugié dans les montagnes quand il a commencé à être chassé par les armes à feu. Mais aujourd'hui, ils sont protégés, et ils redescendent. Un couple d'aigles niche juste au-dessus de Briançon par exemple.

Si les aigles ne représentent normalement aucun danger pour l'homme, les chats et les petits chiens peuvent constituer des proies de choix lorsque ces oiseaux s'installent près des villes. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus