Cet article date de plus de 3 ans

Après le décès accidentel d'un jeune fuyant à la police, nouvelle nuit sous tension à Vienne

Dans la nuit de mercredi à jeudi, de nouveaux problèmes sont survenus dans la ville de Vienne. Feux de poubelles et véhicules incendiés, caillassage des équipes de police, sans doute en lien avec les échauffourées de mardi et la mort d'un jeune, percuté par un train alors qu'il fuyait la police. 
© Yannick Kusy / France 3 Rhône-Alpes
Le parquet de Vienne doit donner une conférence de presse ce jeudi vers midi. On en saura plus alors sur les évènements de cette nuit. Pour le moment, on sait que de nouvelles tensions seraient survenues dans la ville.

Une douzaine de voitures a été incendiée, ainsi que six poubelles. Tout au long de la soirée, de 18 heures à 2 heures du matin, les équipes de police ont été prises pour cible.

Des individus en nombre se sont attroupés notamment quai Claude Bernard vers 22 heures. La CDI a alors lancé une grenade. Les fauteurs de trouble ont pris la fuite.

Même scénario secteur Estressin, à proximité du centre social une heure plus tard. Puis une demi-heure plus tard rue des frères Grellet avec une trentaine d'individus. Il n'y a toutefois pas eu de blessés. 

Des tensions débutées mardi 


Mardi déjà la police et les pompiers était intervenus pour des départs de feu dans le quartier de l'Isle. Ils avaient été pris pour cible par une trentaine d'individus.

Ces violences faisaient suite à la mort accidentelle d'un jeune alors qu'il fuyait la police après un contrôle. Mais d'après le procureur Jérôme Bourrier rien ne permettait de faire un lien direct entre les deux évènements. 

Le même jour, deux individus s'étaient introduits dans la chambre mortuaire de l'hôpital de Vienne, fracturant deux portes avant de prendre la fuite. Sans doute pour s'assurer de la mort de leur ami. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers