"C'est une découverte inédite" : des inscriptions datant du Ier siècle mises au jour sur une fontaine lors de fouilles à Vienne

Une fontaine datant de la fin du Ier siècle a été découverte lors de fouilles entreprises dans le jardin archéologique de Cybèle, à Vienne (Isère). Le bloc de pierre orné d'inscriptions honorifiques vient livrer un nouvel éclairage sur l'histoire de la ville antique.

Le jardin archéologique de Cybèle n'a pas fini de livrer ses secrets. Lors de fouilles menées dans le cadre du réaménagement du lieu, à Vienne (Isère), des archéologues ont découvert une fontaine, accolée à une maison de notable, aux inscriptions uniques.

"Elle a vraisemblablement été aménagée entre la fin du Ier siècle et le courant du IIe siècle de notre ère", explique Elio Polo, archéologue et responsable d’opération pour l'entreprise Archeodunum. Le bloc de pierre était enfoui aux portes de la domus aux oscilla, une maison citadine antique, très luxueuse.

En bon état, la fontaine présente sept inscriptions honorifiques - cinq complètes et deux fragmentaires - mentionnant les noms de personnages publics de la cité. Cette découverte livre un nouvel éclairage sur l'histoire de la ville antique et l'époque gallo-romaine en général.

"C'est une découverte inédite de trouver autant d'inscriptions concentrées au même endroit et d'avoir un contexte de découverte fiable, car la plupart des inscriptions épigraphiques connues dans le monde romain sont des découvertes très anciennes, dont on a perdu le contexte de découverte", ajoute l'archéologue, décrivant une "capsule temporelle d'un instant de la vie de Vienne."

Personnages de premier plan

Deux de ces inscriptions comprennent un cursus honorum, relatant le parcours des notables cités ainsi qu'un descriptif de leur carrière. Le seul personnage connu, Titus Decidius Domtianus, a occupé de hautes fonctions politiques, religieuses ou militaires à Vienne il y a près de 2 000 ans.

"Tous les autres personnages mentionnés sur la fontaine (...) n'étaient pas connus en l'état actuel de la recherche jusqu'à maintenant", souligne Elio Polo. Parmi ces nouveaux noms apparaît celui de Licinia Optatina, épouse de Titus Decidius, qui occupait des fonctions importantes et officiait probablement au temple d'Auguste et Livie sur le forum de Vienne.

Cette découverte va faire l'objet de recherches approfondies pour découvrir le rôle de ces familles dans les sociétés locales et impériales. Une révélation de premier plan pour documenter l'histoire antique de Vienne au centre de laquelle trône le jardin de Cybèle.

Le site archéologique présente les vestiges du quartier institutionnel de la ville gallo-romaine, avec le forum, place publique centrale où les citoyens romains se réunissent pour traiter de diverses affaires. La Ville y a entrepris un chantier de rénovation pour rendre le site plus accessible et installer divers aménagements.

Les phases de travaux vont se succéder jusqu'à l'été 2025, amenant probablement de nouvelles découvertes. "On va ouvrir des zones, dans la partie nord du site, dont on sait qu'il y a eu très peu d'impact par le passé. On aura des secteurs encore mieux préservés que ceux qu'on a déjà fouillés. Ça promet", s'enthousiasme Elio Polo. Les prochaines fouilles doivent intervenir en milieu d'année.