REPLAY. Revoir la conférence de presse du parquet après la mort controversée d'un jeune à Vienne

Ce jeudi 23 novembre 2017 à 11h30, le vice-procureur de Vienne s'exprimait dans une conférence de presse après la mort controversée d'un jeune homme qui tentait de fuir la police. Des incidents ont eu lieu la nuit dernière encore suite au décès.

Par Yann Gonon

On en sait un peu plus, depuis la conférence de presse qu'a donnée ce jeudi 23 novembre 2017 vers 11h30 le vice-procureur de Vienne François-Xavier Dullin, sur les échauffourées qui touchent la ville depuis 2 soirées. Des incidents qui seraient liées à la mort accidentelle d'un jeune homme qui tentait de fuir un contrôle de police ce mardi.


La conférence de presse est à revoir ci-dessous.


A retenir de la conférence de presse.

François-Xavier Dulin, vice-procureur de la République :

-Vers 15 heures ce mardi 21 novembre, survenait le tragique décès d'un jeune homme
- Depuis les enquêteurs n'ont cessé de travailler pour reconstituer les événements
- Des auditions ont eu lieu
- Une autopsie a été effectuée
- Le conducteur du quad a refusé le contrôle
- Le conducteur a fui
- Les policiers l'ont poursuivi pour essayer de l'interpeller
- Le fuyard s'est approché de la voie ferrée
- A ce stade, rien ne permet d'affirmer que les policiers municipaux soient intervenus directement ou indirectement dans le décès de la victime
- Depuis ce drame, des faits inadmissibles se produisent 
- Du mobilier urbain et des véhicules sont incendiés
- Le parquet condamne vivement ces actes
- La victime avait fait l'objet de condamnations
- Des délits multiples ? Des délits pour le parquet
- Tous les quartiers "populaires" sont concernés par ces violences
- Une enquête sur la "recherche des causes de la mort" est ouverte
- Pas d'éléments qui indiquent que les policiers municipaux ont poussé la victime à s'approcher de la voie ferrée
- Il faut se garder de faire des parallèles hâtifs avec d'autres incidents intervenus par le passé

Le commissaire Breton participe aussi à la conférence de presse :

- Des renforts vont être envoyés à Vienne pour éviter de nouveaux incidents dès ce midi
- C'est une famille très connue à Vienne
- Les rumeurs circulent vite et peuvent provoquer des réactions nombreuses
- Cette nuit, un contrôle a bien eu lieu sur un individu qui a été relâché
- Des personnes mobiles face à nous qui cherchaient à dégrader et pas forcément l'affrontement

 

Une deuxième nuit d'échauffourées à Vienne


La nuit dernière, une douzaine de voitures ont encore été incendiées. Tout au long de la soirée, de 18 heures à 2 heures du matin, les équipes de police ont été prises pour cible. Des individus en nombre se sont attroupés notamment quai Claude Bernard vers 22 heures. La CDI a alors lancé une grenade. Les fauteurs de trouble ont pris la fuite.

Même scénario secteur Estressin, à proximité du centre social une heure plus tard. Puis une demi-heure plus tard rue des frères Grellet avec une trentaine d'individus. Il n'y a toutefois pas eu de blessés.

Mardi déjà la police et les pompiers était intervenus pour des départs de feu dans le quartier de l'Isle. Ils avaient été pris pour cible par une trentaine d'individus.

Ces violences faisaient suite à la mort accidentelle d'un jeune alors qu'il fuyait la police après un contrôle. Mais d'après le procureur Jérôme Bourrier rien ne permettait de faire un lien direct entre les deux évènements. 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Avant Saracens-ASM en Coupe d'Europe

Près de chez vous

Les + Lus