• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

“J’aime la Loire propre” : Lavoûte-sur-Loire (43) mobilisée !

Une vingtaine d'habitants, élus et chasseurs de Lavoûte-sur-Loire ont participé au nettoyage des berges de la rivière ce samedi 5 mars 2016.
Photo : G. Rivollier, France 3 Auvergne.
Une vingtaine d'habitants, élus et chasseurs de Lavoûte-sur-Loire ont participé au nettoyage des berges de la rivière ce samedi 5 mars 2016. Photo : G. Rivollier, France 3 Auvergne.

Des centaines de bénévoles se sont mobilisés samedi 5 mars en France pour participer à l’opération "Fleuves et rivières propres", le long de la Loire, mais aussi de l’Allier par exemple.

Par Gérard Rivollier

Guilhem le reconnait, ce sont ses parents qui l’ont poussé à venir, mais il est fier d’avoir participé à cette opération de nettoyage des berges de la Loire, tout comme son frère Joachim : "C’est compliqué, il y a des ronces, beaucoup d’eau, c’est sale mais c’est bien parce qu’à la fin il y a un résultat !".

En tout, une vingtaine de personnes se sont mobilisées, réparties en trois groupes pour arpenter sacs poubelle en main trois secteurs de la commune de Lavoûte-sur-Loire.


Une autre image des chasseurs

L’opération "J’aime la Loire propre" a été lancée il y a 7 ans, elle concerne désormais plusieurs autres rivières comme l’Allier, la Vienne, le Loir ou la Creuse, en tout 14 départements cette année http://www.fleuves-rivieres-propres.fr/.

Ce sont les chasseurs qui en sont à l’origine, épaulés désormais par la fondation pour la protection des habitats de la faune sauvage. "Ca nous permet de montrer un autre visage de la chasse, que le grand public ne connait généralement pas, le chasseur est toute l’année sur le territoire pour des actions de chasse bien évidemment mais aussi de suivi des populations et d’entretien et d’aménagement du milieu", explique Patrice Vicat de la fédération des chasseurs de Haute-Loire.

Des chasseurs donc, des élus mais aussi des habitants sensibles à la beauté de leur patrimoine, ont enfilé des gants et chaussé des bottes en caoutchouc pour collecter des tas d’objets hétéroclites. "On trouve ce que les gens jettent de façon anticivique, des batteries, un lavabo, une trottinette… les gens s’en sont débarrassé dans la nature alors qu’on a une déchetterie juste à côté et puis il y a aussi tous les déchets apportés par les crues de la Loire", commente Laetitia Cornu, maire de Lavoûte-sur-Loire qui a elle aussi endossé un gilet jaune pour prendre part au nettoyage des berges.

Le but, c’est également d’éviter que la rivière ne reprenne ces détritus pour les disperser plus loin.
C’est la troisième année que cette commune de 850 habitants participe à cette action civique, mais c’est la seule commune de Haute-Loire à y participer alors que toutes celles traversées par le fleuve, de sa source au mont Gerbier de Jonc en Ardèche jusqu’à son estuaire à Nantes en Loire-Atlantique, sont concernées !


"Un peu déprimant"

Après une matinée parfois harassante dans les ronces et la végétation sauvage des bords de rivière, les bénévoles de Lavoûte n’ont finalement pas ramassé un très gros volume de détritus. Guilhem est content mais lucide : "C’est plus propre, plus écologique, c’est important de le faire mais c’est un peu déprimant aussi, on aura beau revenir encore et encore aux mêmes endroits, on en retrouvera toujours !"

A présent les employés communaux vont se charger des détritus récupérés et  rassemblés et les apporter à la déchetterie la plus proche. Les organisateurs espèrent que d’autres communes suivront leur exemple l’an prochain.

"J’aime la Loire propre" : Lavoûte-sur-Loire (43) se mobilise
Des centaines de bénévoles se sont mobilisés le 5 mars en France pour participer à l'opération « Fleuves et rivières propres », le long de la Loire, mais aussi de l'Allier par exemple. En Haute-Loire, quelques habitants de Lavoûte-sur-Loire ont joué le jeu, et ont collecté les détritus sur les berges de leur commune. Intervenants : Guilhem, Joachim, Patrice Vicat (Fédération des chasseurs de Haute-Loire), Laetitia Cornu (maire de Lavoûte-sur-Loire) - Reportage : Gérard Rivollier, Sandrine Montéro. Montage : Sébastien Bonnetot.

 

Sur le même sujet

Au lendemain de l'explosion

Les + Lus