• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Législatives 2017 : où sont passés les électeurs du Front National et de la France Insoumise ?

Où sont passés les électeurs du Front National et de La France Insoumise ? / © Valérie Mathieu/France 3 Auvergne
Où sont passés les électeurs du Front National et de La France Insoumise ? / © Valérie Mathieu/France 3 Auvergne

Comme  leurs adversaires, les partis du Front National et la France Insoumise ont été balayé par la vague La République En Marche. Les extrêmes ne pourront compter que peu de députés dans la future Assemblée. 

Par D.Cros

Que sont devenues la France du vote Front National et France Insoumise après l’élection présidentielle ? Ces deux partis réalisent des scores, au premier tour des législatives,  bien en deçà de leurs attentes. Face au mouvement d'Emmanuel Macron, qui se dirige vers une majorité absolue à l'Assemblée nationale, les extrêmes n’auront pas beaucoup de poids.

Pourtant, en Auvergne-Rhône-Alpes au second tour de la présidentielle, dans 26 communes de la région les électeurs n'avaient pas réussi à départager le candidat En Marche de son adversaire du Front National. Marine Le Pen et Emmanuel Macron avait totalisé chacun 50% des voix.

Rares sont les villes restées autant fidèles au FN. La ville de Le Pin dans l’Allier garde cette configuration. Bénédicte Peyrol (REM) arrive en tête avec 37,1% suivi de Jean-Pierre Sigaud (FN) 32,26%. Même constat à Thionne, la candidate de la République en Marche est créditée de 28,69% et le candidat du Front National de 22,13%. Dans les autres villes les cartes sont totalement redistribuées. A Lissac en Haute-Loire les résultats sont les suivants pour le 1er tour des législatives : Jean-Pierre Vigier (LR) 41,55%, Pierre Eteocle (REM) 31,69 et Aurore Arnaud (FN) avec 16,20%. Dans les villes de Haute-Loire (Couteuges, Léotoing ou La Séauve-sur-Semène) et de l’Isère (Saint-Pierre-de-Méarotz) le FN arrive en 3ème voire 4ème position, loin derrière les autres partis. A la Roche-sur-le-Buis dans la Drôme, il arrive même en 5ème position.

Du côté de France Insoumise, le constat est similaire. Si le parti a enregistré de très bons scores lors de l’élection présidentielle, aux législatives les candidats accusent le coup. Le mouvement de Jean-Luc Mélenchon n'a recueilli que peu de voix au premier tour des législatives. Rares sont les candidats encore en lice pour le second tour.

En Auvergne, seul Alain Laffont est qualifié dans la 1ère circonscription du Puy-de-Dôme. Il a obtenu 15,58 % des suffrages au premier tour. Lors du second tour, il sera opposé à Valérie Thomas, la candidate de La République en Marche qui a été créditée de 40,56 % des suffrages exprimés.

Sur l’ensemble des circonscriptions de l'Isère, de la Savoie et de la Haute-Savoie, le seul candidat insoumis au second tour des élections législatives est Raphaël Briot. Il s’est qualifié pour le second tour des élections législatives avec 14.71% des voix. Il aura fort à faire pour battre la candidate de la République en Marche, Emilie Chalas. Cette dernière le devance de 22 points.

A lire aussi

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : malgré le retour de la pluie, les cultures peinent à se remettre de la sécheresse

Les + Lus