Cet article date de plus de 5 ans

Linky remplace le compteur électrique et développe la polémique en Isère

Tantôt présenté comme un mouchard, tantôt pointé pour ses nuisances sanitaires, Linky, qui remplace progressivement le compteur électrique, est loin de faire l'unanimité. Curieusement, c'est en Isère, où on va le fabriquer, que la réticence semble la plus importante. 
© AFP
Fontaine, dans l'agglomération de Grenoble, accueille l'un des 6 sites qui fabriquent les compteurs Linky. 16km au-dessus, dans le Vercors, Saint-Nizier-du-Moucherotte s'oppose à ces nouveaux compteurs électriques dits intelligents, capables de recevoir et d'envoyer des données sans l'intervention physique d'un technicien. La municipalité a même voté une délibération contre leur installation! 

"Il y a 4 mois, j'ai été interpellé par des habitants qui se posaient des questions au sujet de Linky", explique le maire Franck Girard-Carrabin, "et les réponses que nous avons aujourd'hui nous interrogent, d'où cette délibération en Conseil municipal". En cause, les rayonnements électromagnétiques supposés, "on ajoute des ondes aux ondes", relève le maire. "On sait aussi que le compteur est extrêmement vulnérable donc piratable." Enfin, le premier magistrat a du mal à avaler 'le cadeau': "nous avons appris que les compteurs vont être la propriété des collectivités, et ça, c'est un cadeau que je n'ai pas envie d'avoir."

durée de la vidéo: 04 min 38
Linky: l'opposition de Saint-Nizier-du-Moucherotte

La municipalité dit avoir recherché pas mal d'infos sur le sujet avant de prendre sa décision, se basant notamment sur un rapport de la Criirem qui note que la non toxicité de Linky a été établie "par ceux là mêmes qui acheminent et vendent l'électricité". 

"Faux", rétorque Olivier Masset, directeur territorial Alpes d'ERDF, qui regrette "des informations erronées qui circulent autour des compteurs communicants". S'agissant des ondes, la dernière étude en date serait celle du Laboratoire national de métrologie et d'essais qui "estime qu'on respecte les normes", "l'émission est insignifiante, c'est beaucoup moins que des appareils ménagers qu'on trouve dans la maison". Quant au courant porteur en ligne, "nous sommes en-dessous des seuils mesurables!"

durée de la vidéo: 01 min 46
ERDF sur la dangerosité de Linky
 
Linky s'est aussi taillé une réputation de "mouchard électronique", en raison du contrôle permanent de la consommation, ce qui, aux dires d'ERDF, doit au contraire permettre de "consommer moins et au bon moment". L'UFC-Que Choisir doute sérieusement et regrette à l'avance "qu'on ne bénéficie pas d'informations sur la consommation en temps réel et sur ce que consomme chaque équipement de la maison, ce qui aurait pu permettre de baisser le chauffage ou d'éteindre des machines, le cas échéant". 

ERDF prévoit d'équiper 35 millions de foyers en France d'ici à 2021, 530.000 en Isère. A la fin février, 3.000 boîtiers avaient déjà été installés dans ce département. 

Reportage Aurélie Massait et Cédric Picaud
durée de la vidéo: 02 min 02
Saint-Nizier refuse les compteurs Linky

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
technologies société énergie environnement