Loire : un concours pour élire le meilleur saucisson de la région Auvergne Rhône-Alpes

Publié le
Écrit par Vincent Diguat .

Le Trophée régional du meilleur saucisson se déroule ce lundi 8 novembre à Chavanay dans la Loire. La confrérie Eden Porc créée par quelques copains en 2011 en est à l’initiative. Ce concours qui réunit 147 jurés vise à promouvoir ce produit typique de la gastronomie en Rhône-Alpes.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Ils sont amateurs de cochonnailles et autres « lyonnaiseries » et se tiennent mieux à table qu’à cheval. Il y a 10 ans, ces lyonnais décident de créer une confrérie pour promouvoir ce patrimoine culinaire. Ce lundi 8 novembre, ces copains « casse croûteurs » inaugurent le Trophée régional du meilleur saucisson. Rosette, saucisson sec et saucisse sèche, 3 catégories de salaisons toutes fabriquées artisanalement en Auvergne Rhône-Alpes concourent à Chavanay.

Pour s’inscrire les salaisonniers charcutiers ont présenté des échantillons qui ont fait l’objet d’une présélection. Quatre trophées sont décernés par un jury d’experts. Meilleurs Ouvriers de France, chefs étoilés, salaisonniers à la retraite et gastronomes en tout genre vont distinguer ce qui se fait mieux en matière de saucisses.

Au-delà de ce moment convivial se jouent des enjeux de renommée pour les lauréats. Pour participer au concours, les producteurs ont dû s’acquitter auprès de la confrérie de la somme de 50 euros par catégorie. Le décompte des votes est effectué sous contrôle d’huissier de Justice et les heureux vainqueurs pourront faire valoir leur trophée auprès de leur clientèle entre deux concours organisés par la confrérie.

Une histoire de salaisons qui aurait pu tourner au vinaigre.

Ce nouveau concours a suscité quelques remous dans le monde de la salaison. Trois compères experts en saucissons en 2016 ont créé une Académie en Ardèche pour récompenser l’excellence charcutière dans un concours international. A l’annonce de cette nouvelle épreuve charcutière, René-Louis Thomas, recteur de l’Académie Ardéchoise des amateurs de saucisson s’est fendu d’un courrier avec accusé de réception demandant à la confrérie de s’expliquer. Sur la manière d’abord : « Il semblerait que vous (la confrérie Eden Porc) organisez exactement la même chose, sans avoir eu la simple correction de m’en informer ». Sur la forme ensuite : «… Il apparaîtrait que vous utilisez mon concept et, même, des documents confidentiels qui vous avaient été confiés, ès qualité de jurés ou d’assistants soumis à un engagement de confidentialité, lors du concours 2018 ».

Aujourd’hui, le recteur tempère ses propos et se félicite que son concours puisse inspirer d’autres initiatives. Il se concentre sur l’organisation du prochain mondial qui aura lieu en France en 2022 et qui reste « le concours le plus exigeant et le plus difficile au monde !».

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité