La motocross électrique s’installe à St-Chamond à l’occasion du LX Trophée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isma Satfaoui / FTV

Le 2 et 3 juillet aura lieu la 2ème édition du Salon Outdoor du 2 roues électrique tout terrain à St-Chamond. A l’occasion, 60 pilotes participeront au trophée LX Tour. Une édition quasi-silencieuse puisque 80% des moteurs tourneront à l’électrique.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Le LX Tour est la «première course officielle de motos électriques en France» annonce Amandine Régis, co-gérante de la société EOOS France, spécialisée dans la préparation de motos. Sa deuxième édition aura lieu durant le Salon Outdoor du 2 roues électriques tout-terrain les 2 et 3 juillet à Saint-Chamond. Ils seront 60 pilotes à chevaucher des motos électriques.

Une belle vitrine pour le salon où motos, vélos et trottinettes électrique seront exposés. Pour l’organisateur Félix Chovet, aussi président du moto-club de Saint-Chamond, c’est l’occasion de «sensibiliser et démocratiser au grand public et de montrer que l’électrique ce n’est pas que de la communication et de l’affichage mais qu’avec ce type de moto il y a un réel potentiel».

L’électrique, l’avenir du tout-terrain

Plusieurs avantages pour l’électrique. Le premier, sa discrétion tant pour les pratiquants que pour les riverains. «Le code de la santé s’applique depuis 2017 donc on a plus cette tolérance de bruit qu’on pouvait avoir dans le passé» explique Félix. Au milieu des collines vertes de St-Chamond, les moto-club et ses engins fâchent. La pollution auditive ne plait pas aux habitants à proximité. La Fédération Française de Motocyclisme (FMM) annonce même des restrictions sur le bruit. Le tout, causant la fermeture de nombreux terrains. Alors «l’électrique apporte une réelle plus-value pour la sauvegarde des circuits de moto-cross qui embêtent les riverains […] c’est une solution permettant d’être accepté».

La société EOOS France propose des motos sur-mesure. Adaptées aux besoins de chacun. «Ce qui est hyper intéressant pour l’électrique et le tout terrain c’est son aspect polyvalent. On n’est pas fixé à une case. On peut passer du thermique à l’électrique. On essaye de trouver des bons compromis» témoigne Amandine. Pour elle, cette voie est «l’avenir parce que c’est de la nouveauté, c’est différent et à partir du moment où quelque chose nous apporte des nouvelles qualités qu’on ne trouvait pas ailleurs, c’est l’avenir».

Le LX tour, "une course laboratoire"

«On verra si le développement se fait en 5, 10 ou 15 ans» affirme Félix. Mais la course de ce week-end permettra de faire les premières mesures. Amandine voit le projet se concrétiser et l’excitation pétille dans son regard. «Là, on va pousser aux extrêmes, pour essayer de savoir quelle est la limite des moteurs électriques, leur endurance». Le salon permet de faire découvrir, et la course de faire un compte rendu. «On va faire remonter à la FFM ce qu’on remarque, nos soucis. Le LX Tour est un peu une course laboratoire» conclut Amandine.

durée de la vidéo : 02min 04
L'électrique pour un motocross silencieux et sans odeur ©France Télévisions

D’ici ce week-end, les préparatifs continuent. 1 000 à 1 500 spectateurs sont attendus et un direct sera diffusé sur Youtube. Le grand public doit être touché. L’objectif final étant d’inscrire l’électrique dans le futur des motos tout terrain.