Loire : dans 3 écoles de Sorbiers, une vingtaine d'enfants victimes de troubles digestifs importants, l'ARS enquête

Dans la Loire, plusieurs enfants, scolarisés dans trois écoles de Sorbiers, souffrent de vomissements et de diarrhées depuis le mercredi 17 novembre 2021. L'Agence régionale de santé mène l'enquête. Une vingtaine de cas sont recensés pour le moment. Trois enfants ont été hospitalisés.

C'est l'Association des Parents d'Elèves de Sorbiers Bourg qui a donné l'alerte mercredi soir (17 novembre) sur sa page Facebook : plusieurs enfants souffrent des troubles digestifs importants, vomissements et importantes diarrhées. En trois jours, une vingtaine de cas ont été signalés chez des enfants scolarisés dans trois écoles de la ville : Benoit Lauras, la plus touchée, Valjoly et Hubert Reeves. 

"Ça a pris de l'ampleur mais ça semble stabilisé. On est en train d'essayer d'inventorier à quel moment et quel endroit la contamination a eu lieu," explique Jacques Valentin, premier adjoint à la mairie de Sorbiers. 

L'ARS mène l'enquête

L'agence régionale de santé Auvergne Rhône-Alpes mène l'enquête. Des prélèvements ont été réalisés ce vendredi 19 novembre chez le fournisseur des repas et aux différents maillons de la chaîne de restauration collective. C'est la piste la plus probable pour expliquer ces troubles digestifs. Car l'ampleur et la durée des symptômes a vite balayé l'hypothèse d'une banale épidémie de gastro-entérite. Un cauchemar pour les parents : 

"Une fièvre très élevée, 39,5 - 40 °C. Le vendredi, les diarrhées ont commencé et on duré jusqu'au dimanche. Elle n'a rien avalé. Avec ma femme, on a eu peur, on l'a conduite à l'hôpital. Elle a été mise sous sous-perfusion pendant trois jour. Elle a perdu 2 kg en cinq jours," raconte le père de la petite Enora, âgée de 3 ans et demi.

Les résultats de l'enquête sanitaire ne devraient pas être connus avant plusieurs jours. Toutefois, le service de cantine est maintenu. Les familles concernées sont appelées à se signaler en mairie de Sorbiers. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
as saint-etienne football sport santé société