Loire : un deuxième homme écroué après l’agression d’un policier à Rive-de-Gier

Publié le
Écrit par Sébastien Allec avec AFP
L'homme a été arrêté à l'aéroport de Saint-Exupéry à la descente d'un avion venant de Tunisie.
L'homme a été arrêté à l'aéroport de Saint-Exupéry à la descente d'un avion venant de Tunisie. © MaxPPP

Présenté comme l’un des principaux suspect dans l’agression d’un policier à Rive-de-Gier dans la Loire mi-mai 2021, un homme de 20 ans a été arrêté par la Police à la descente d’un avion à l’aéroport Saint-Exupéry.

La Police l’attendait sur le tarmac de l’aéroport Saint-Exupéry de Lyon. Un homme de 20 ans a été arrêté de retour de Tunisie. Il est suspecté d’être l’un des auteurs de l’agression d’un policier à Rive-de-Gier dans la nuit du 13 au 14 mai 2021.

Cette nuit-là, lors d'une intervention d'un équipage de trois policiers pour tapage nocturne, peu après minuit dans un quartier populaire de Rive-de-Gier, un brigadier-chef de 51 ans du commissariat de Saint-Chamond avait reçu "une bouteille de vodka en verre à la tête", selon le procureur de la république de Saint-Etienne, David Charmatz.

Le suspect a été présenté mardi à la juge d’instruction stéphanoise en en charge du dossier. Cet habitant de Rive-de-Gier est en état de récidive légale, après avoir déjà été condamné en 2020 pour des violences sur personne dépositaire de l'autorité publique.

10 ans encouru

Comme cinq des six autres suspects de 17 à 21 ans présentés la semaine dernière, il a été mis en examen (le sixième avait été placée sous statut de témoin assisté) pour "blessures volontaires sur personne dépositaire de l'autorité publique, avec arme et en réunion, ayant entraîné une ITT supérieure à huit jours", des faits passibles de 10 ans d'emprisonnement. Il est le deuxième à être placé en détention provisoire dans cette affaire. Les quatre autres suspects sont pour le moment libres.

Il avait perdu connaissance et s'était écroulé au sol. Conduit au CHU de Saint-Etienne pour y être opéré, il avait été placé quelques heures dans un coma artificiel. Ressorti de l'hôpital il y a une semaine, le fonctionnaire, père de deux enfants, bénéficie pour l'instant d'une interruption totale de travail (ITT) de 30 jours mais ne devrait toutefois pas reprendre le travail avant plusieurs mois.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.