Loire : une nouvelle vie attend le jeune taureau qui refusait d’aller à l’abattoir de Feurs

Publié le
Écrit par Fatima Bouyablane, avec l'AFP
Une nouvelle vie attend le jeune taureau qui refusait d’aller dans un abattoir à Feurs.
Une nouvelle vie attend le jeune taureau qui refusait d’aller dans un abattoir à Feurs. © MaxPPP

Un jeune taureau avait pris la fuite ce jeudi 7 août alors qu’il devait être conduit dans un abattoir à Feurs, dans la Loire. Une cagnotte avait été lancée, tandis que la Fondation Brigitte Bardot annonçait le prendre charge.

Un jeune bovin mâle de race Prim’Holstein avait échappé à la vigilance de son propriétaire peu avant d’entrer dans l’abattoir de Feurs, dans la Loire, ce jeudi 6 août.
L’animal avait pris la poudre d’escampette et avait réussi à parcourir près d’un kilomètre. Sa course s’est arrêtée dans le centre-ville de Feurs. Les pompiers sont parvenus à l’endormir à l’aide d’un fusil hypodermique avant de le capturer.

Sans le savoir, c’est cet anesthésiant qui lui sauvera la vie. En effet, il rend la viande inconsommable pendant 35 jours. Les défenseurs de la cause animale  décident de prendre le taureau par les cornes et profitent de ce délai pour le mettre à profit.

Une pétition a été lancée, récoltant près de 25 000 signatures ce dimanche 8 août. Une cagnotte a été ouverte pour rembourser l’abattoir.

La Fondation Brigitte Bardot a annoncé prendre le jeune taureau. Il sera transporté en Seine-Maritime vers une pension partenaire de la Fondation.
Le bovin aura donc une nouvelle vie auprès d’agriculteurs à la retraite. Il quittera le Forez la semaine prochaine.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.