Pass sanitaire obligatoire au 21 juillet : "une décision brutale", selon le parc zoologique de Saint-Martin-la-Plaine

Dans la Loire, le parc zoologique de Saint Martin la Plaine demande un délai supplémentaire pour l’application du pass sanitaire renforcé.
Pass sanitaire obligatoire au 21 juillet : "une décision brutale", selon le parc zoologique de Saint-Martin-la-Plaine  (image d'archives)
Pass sanitaire obligatoire au 21 juillet : "une décision brutale", selon le parc zoologique de Saint-Martin-la-Plaine (image d'archives) © maxppp

Le pass sanitaire devient obligatoire à partir du 21 juillet, au parc zoologique de Saint-Martin-en-Plaine, on ne cache pas son mécontentement. Les responsables du parc zoologique se disent "atterrés par la rapidité de cette décision". Sur leur page Facebook, les responsables du parc poussent un coup de gueule au lendemain de l'annonce présidentielle : "le couperet est tombé : le PassSanitaire devient obligatoire à partir du 21 juillet pour les personnes de plus de 12 ans. Une décision brutale qui met un coup de frein sévère à l’accueil de visiteurs en pleine saison touristique, juste après 7 mois de fermeture !"

Les parcs animaliers demandent un délai supplémentaire

Le parc zoologique ligérien  demande un délai supplémentaire pour l’application de ce pass. Mais il n'est pas le seul. "Nous nous joignons à l’appel de Rodolphe Delord, Président de l’AFdPZ (Association Française des Parcs Zoologiques) et directeur du Zoo de Beauval pour demander un délai supplémentaire pour l’application de ce pass, de façon à laisser le temps aux visiteurs comme aux salariés de se faire vacciner..."

"En tout état de cause, nous allons saisir le Conseil d’Etat", a déclaré de son côté, Rodolphe Delord, président de l’AFdPZ sur franceinfo, au lendemain de l’allocution d’Emmanuel Macron. Il réclame au gouvernement un "délai jusqu’au 15 septembre".

Sur Facebook, le texte du parc zoologique ligérien rappelle également que le fonctionnement de l’association Tonga Terre d'Accueil dépend en grande partie des recettes du parc de Saint-Martin-la-Plaine; recettes générées par l'accueil du public. Depuis sa création, l'association a une mission majeure et rare en France : elle a déjà pris en charge et soigné près de 300 animaux en danger, dont 70 fauves. Ces animaux, qui ont été soustraits à des mauvais traitements ou ont échappé à des trafics, ne sont pas visibles du grand public.

Dans un contexte compliqué au niveau financier depuis deux ans en raison de la crise Covid et des confinements, les responsables espèrent conserver leurs soutiens financiers. Créé par Pierre Thivillon au début des années 70, le parc zoologique de Saint-Martin-la-Plaine fêtera ses 50 ans d'existence en 2022.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature vaccins - covid-19 santé société polémique