Chantage à la sextape à la mairie de Saint-Etienne : Gaël Perdriau savait, un enregistrement le prouve

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ana K. .

Alors que les perquisitions ont eu lieu à la mairie de Saint-Etienne et au domicile de Gaël Perdriau hier, lundi 5 septembre 2022, le maire de la capitale stéphanoise reconnait que les enquêteurs ont saisis des ordinateurs et des téléphone portables. Coup de théâtre, le journaliste de Médiapart à l'origine des révélations, Antton Rouget dévoile un document sonore où Gaël Perdriau évoque sans détour "le coup d'Artigues" avec Gilles Rossary-Lenglet.

Au lendemain des perquisitions à la mairie de Saint Etienne et au domicile du maire, Médiapart enfonce le clou en diffusant un enregistrement.

Gaël Perdriau a maintenu depuis le début qu'il ne savait pas que son premier adjoint était victime d'un chantage à la sextape. Or le document sonore diffusé par Antton Rouget, journaliste de Médiapart, démontre que le maire de Saint-Etienne avait bien connaissance du coup monté contre Gilles Artigues. 

Une fois que les choses sont sur la table, il (Gilles Artigues) est mort. Même s’il n'y est pour rien, il est mort.

Gaël Perdriau

Document Médiapart

Les échanges entre Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et Gilles Rossary-Lenglet, acteur-clé du piège tendu à l’adjoint au maire, Gilles Artigues, sont sans équivoque. 

Interrogé par les journalistes lors de la conférence de presse de la fête du livre, Gaël Perdriau  a botté en touche, assurant réserver ses déclarations pour la justice.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité