Cherche couple pour tenir bar-restaurant de village : la petite annonce d'une commune de la Loire tient toujours

durée de la vidéo : 00h01mn45s
La commune de Doizieux a construit un tout nouveau ber restaurant et cherche un couple pour le gérer. ©FTV

La commune de Doizieux vient de reconstruire l'unique bar-restaurant du village. De gros investissements qui constituent un passage obligé pour apporter du lien social et créer une dynamique dans le village.

Doizieux, petite commune de 860 habitants, nichée dans les monts du Pilat, souhaite que son cœur reprenne vie. Pour cela, la mairie a financé la construction d'un tout nouveau restaurant sur la place centrale du village. C'est, pour le moment, le seul commerce du centre bourg. Il ne manque plus qu'un repreneur à ce tout nouveau lieu qui se veut multiservices : bar, restaurant et épicerie de produits régionaux.

Un espace de vie et de convivialité

Mais trouver la bonne personne pour mener à bien le projet municipal n'est pas chose facile. C'est la deuxième tentative pour la mairie. Les candidats à la première offre n'ont pas convaincu.

La mairie cherche "idéalement un couple de gérants qui pourrait être en lien avec les associations locales pour en faire un lieu multiservices et un lieu d'animation" précise Jean-Philippe Porcherot, maire (sans étiquette) de Doizieux. "La clientèle vient plutôt le week-end. Il est important que ce commerce soit ouvert le week-end, midi et soir" ajoute-t-il, conscient de la complexité de cette double exigence. "La salle principale du futur restaurant peut accueillir entre 30 et 50 couverts, sans compter la mezzanine et les terrasses". 

Les habitants ont hâte que la vie reprenne. Le village ne compte plus aucun commerce. Le dernier, la boulangerie, a fermé ses portes il y a deux ans.

C'est mort. Avant, le dimanche, on avait des gens qui venaient chercher leur pain, boire un coup, ça faisait du va-et-vient. Désormais, on ne voit plus personne.

Roger,

un habitant qui vit là depuis 33 ans

Gaby est, elle aussi, nostalgique du temps passé. "On est impatient, on a hâte de pouvoir aller au restaurant ou juste boire un café quand on en a envie et puis, se retrouver entre nous, ce serait bien".

Seule la mairie a les moyens d'investir

Le village est bien placé dans le parc du Pilat et voit passer des touristes qui vont randonner sur les crêtes. L'absence d'offre de restauration au village est un handicap. "En 2014, nous avions encore huit restaurants sur la commune, maintenant, nous n'en avons plus que quatre et aucun au centre bourg, ce qui est vraiment dommage", se désole l'édile.

Si la commune ne prend pas les choses en main et que les bâtiments sont trop vétustes, on n'aura jamais de repreneur pour cette activité. [...] Un porteur de projet privé n'a pas les moyens de rénover pour relancer son activité. C'est important qu'il soit aidé par la collectivité.

Jean-Philippe Porcherot,

maire (sans étiquette) de Doizieux

La mairie a donc pris la décision de raser l'ancienne construction et de réhabiliter un bâtiment voisin pour en faire un bar-restaurant. 820 000 euros ont été investis. 80% proviennent de subventions du département, de la région Auvergne-Rhône-Alpes et du plan de relance de Saint-Etienne métropole. Le reste a été payé par les fonds propres de la commune de Doizieux.

Le lien social passe obligatoirement par la présence d'un bar où les personnes se rencontrent, qui peut proposer des animations et un restaurant convivial.

Jean-Philippe Porcherot,

maire (sans étiquette) de Doizieux

Pour ne pas devenir une cité-dortoir, les commerces et lieux de vie sont incontournables. La mairie en est consciente et compte poursuivre ses efforts en rachetant les murs de la boulangerie équipée d'un four à bois pour la rénover. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité