Coronavirus: des ambulanciers de Montbrison ont fait réaliser des caissons de protection pour le transport des malades

A Montbrison, Alliance Ambulances fait partie des entreprises de transport sanitaire réquisitionnées pour le transport des patients Covid-19 dans la Loire. Son responsable a lancé un appel pour faire réaliser des tentes de confinement pour ses brancards. Une PME spécialiste du terrarium a répondu.
© Alliance Ambulances Montbrison
Le quotidien des ambulanciers privés de la Loire a été bouleversé par la crise sanitaire du Coronavirus. Ils transportent aujourd'hui des personnes infectées par le Covid-19 ou potentiellement porteuses du virus.  Une entreprise de Montbrison a eu l'idée de lancer un appel sur les réseaux pour sécuriser le travail de ses ambulanciers au contact des patients malades du coronavirus.
 

Des ambulances privées pour transporter les patients Covid


L'entreprise Alliance Ambulances, basée à Montbrison, compte 45 salariés. Elle fait partit des entreprises de transport sanitaire à être missionnée pour le transport des patients Covid-19 en suspicion ou confirmés. Ces entreprises de transport sanitaire sont en lien avec le SAMU42 et l'Union Départementale Des Entreprises De Transport Sanitaire (UDETS). Au total ce sont neuf entreprises privées réparties par secteurs qui assurent ces transports. Le centre 15 leur donne leurs missions.

Alliance Ambulance sont est aujourd'hui entièrement dédiés à cette mission. L'entreprise qui compte six ambulances, fonctionne 24 heures sur 24, et 7 jours sur 7. Elle intervient sur le secteur de Montbrison, la plaine et les monts du Forez. 
 

Des ambulanciers face au risque de contamination... le sentiment d'être oubliés


Combien d'interventions chaque jour pour cette entreprise de transports sanitaires ? "On a commencé avec 2 à 3 patients par jour avant le confinement. Aujourd'hui, on peut effectuer de 10 à 15 transports de patients infectés ou potentiellement infectés, par jour," a expliqué Anthony Montet, chef d'exploitation chez Alliance Ambulances. Les malades sont acheminés vers les différents centres hospitaliers ou cliniques de la Loire.

Pour certains ambulanciers, le contact avec le malade est donc prolongé et commence au domicile de ce dernier. C'est d'ailleurs l'ambulancier, missionné par le SAMU, qui effectue un premier bilan: "les ambulanciers sont polyvalents mais notre profession est très mal connue," explique Anthony Montet. Les ambulanciers se défendent d'être de simples "transporteurs"


Aujourd'hui, avec cette crise sanitaire, le regard sur notre profession commence à changer, notamment chez les soignants... Et ça fait plaisir.


Ce personnel est devenu moins transparent. Mais qu'en sera-t-il après la crise ? 

 

Des ambulanciers qui saluent la solidarité et la générosité 


Au sujet de la sécurité face au virus, les ambulanciers semblent être pourtant les parents pauvres du dispositif qui est mis en place pour endiguer la propagation du Coronavirus. Ils sont pourtant un maillon essentiel. "Concernant le matériel de protection, on doit travailler avec des lunettes, des gants, des charlottes, des surblouses et des masques mais les ambulanciers ne font pas partie des personnels prioritaires pour la distribution de ces protections," précise Anthony Montet. Pourtant, la proximité avec les malades est bien réelle pour ce personnel qui ne dépend pas du Ministère de la Santé mais du Ministère des Transports.

Alors l'entreprise de Montbrison n'a pas voulu prendre de risques pour son personnel. Son responsable a fait appel aux particuliers via les réseaux sociaux. Les dons sont venus "de nombreux particuliers, d'une quincaillerie de Savigneux, d'anciens professionnels du BTP qui avaient des stocks, de notre fournisseur....des hôpitaux aussi nous ont donné un peu de matériel". Les ambulanciers saluent la générosité et la solidarité du grand public. "Sans ces personnes, on ne pourrait pas travailler et aller chercher les patients pour les conduire à l'hôpital!"
 

Trouver un système de caisson pour transporter les malades Covid et préserver les ambulanciers

 
Pour protéger le personnel et la cellule de l'ambulance dans laquelle est transporté le patient, le dirigeant de la société Alliance Ambulances de Montbrison, Pierre Poyet, a lancé un appel en début de semaine dernière (via Facebook) pour faire fabriquer des sortes de "tentes de brancard" à installer dans les ambulances. Il s'agissait de disposer un caisson transparent sur le brancard, afin de confiner le patient pendant son transport et aussi pendant son transfert dans les services hospitaliers.
"Une protection supplémentaire pour le personnel ambulancier qui doit travailler avec masques, gants, lunettes et surblouses".  
L'aide est venue d'une petite commune voisine ... 

 

Du terrarium à la cage de confinement pour le transport des patients Covid


Les réponses ont été nombreuses, parfois venues de très loin, mais c'est une entreprise ligérienne du secteur, HP TERRA, installée à Champdieu, qui a été la première à répondre à l'appel de Pierre Poyet. Le mardi matin, Pascal Harmand faisait une proposition de caisson transparent. Proposition validée.

Il faut dire que la PME ligérienne à une spécialité depuis plusieurs décennies: la conception de terrarium pour serpents. "J'ai même réalisé des terrariums pour toute l'Europe et même pour le zoo de Londres," explique le responsable de HP Terra. Et ce dernier a relevé le défi en réalisant "à vitesse éclair les tentes à brancards".  Des conceptions sur-mesure réalisées en plexiglas, dotée d'une porte coulissante et d'une porte fixe. Chaque cage transparente pèse une quinzaine de kilos seulement. L'artisan, infatigable, en a réalisé de trois tailles différentes pour les ambulanciers de Montbrison. Des caissons suffisamment spacieux pour que le patient ne se sentent pas oppressé.


" En deux jours Pascal et ses deux collaborateurs ont fabriqué l'intégralité des tentes en travaillant également de nuit, nous leur en sommes très reconnaissant ce sont de grands professionnels et de plus une très belle rencontre," a indiqué sur sa page Facebook Alliance Ambulances de la Loire.
 En fait, Pascal Harmand ne pouvait rester insensible à l'appel des ambulanciers de Montbrison. C'est sa fille, étudiante en école d'infirmière qui l'a alerté. L'artisan a mis sa famille proche à contribution, son neveu et son gendre pour réaliser ces cages de confinement. Aujourd'hui, il se dit "fier" de pouvoir permettre à ces professionnels de santé de travailler avec davantage de sécurité.

Je me suis dit... sans les ambulanciers, on ne peut plus rien !

Alors Pascal Harmand, une fois le projet validé, a travaillé sans relâche, jour et nuit. Aujourd'hui, les six ambulances de l'entreprise Alliance Ambulances sont équipées mais l'initiative de l'artisan s'est répandue comme une traînée de poudre. De nombreuses autres sociétés d'ambulances privées ont fait appel à lui durant la semaine. L'artisan commence même à manquer de matière première pour réaliser ces cages de confinement ... alors il cherche des solutions techniques ! Ces caissons sont vendus à près de 700 euros. Il s'agit de payer le matériel. Face à cette popularité, l'artisan n'a qu'une réponse : "je ne cherche pas la gloire ! C'est pas pour ça que je l'ai fait." Il dit avoir voulu aider tout simplement. 

Chez les ambulanciers de Montbrison, l'initiative de Pascal Harmand est largement saluée : "on lui dit un grand merci. Il a répondu tout de suite, avec du bon travail, de très bonne qualité, il a tout de suite compris ce dont on avait besoin, on ne peut que lui être reconnaissant," a conclut Anthony Montet.

Les patients transportés et installés dans ces caissons ont été "surpris" mais pas réticents.
Des caissons pour permettre aux ambulanciers de transporter les personnes infectées par le Coronavirus en toute sécurité - 25/03/20
Des caissons pour permettre aux ambulanciers de transporter les personnes infectées par le Coronavirus en toute sécurité - 25/03/20 © ALLIANCE Ambulances 42
Les ambulanciers lancent un nouvel appel
Chez Alliance Ambulances, on lance un nouvel appel à la générosité pour obtenir du matériel de protection comme des masques, des gants ou encore des surblouses... Le matériel est changé après chaque patient transporté. Le patient aussi est équipé d'un masque par les ambulanciers. Pour ces professionnels du transport sanitaire, les besoins quotidiens sont énormes.

Contact :  04 77 58 40 00
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
forez covid-19 santé société