Départementales 2021 : la Loire reste et s'ancre à droite

La droite emporte haut la main le Conseil Départemental de la Loire, avec 18 cantons sur les 21. La gauche représentera une opposition minime avec 6 élus contre 36 pour le camp opposé. Le sortant Georges Ziegler devrait être réélu; il revient sur la rumeur des rapprochements avec le RN.
Georges Ziegler (LR) devrait être réélu président du Conseil Départemental de la Loire jeudi 1er juillet pour un nouveau mandat, après la nette victoire de la droite au second tour des élections départementales dimanche 27 juin.
Georges Ziegler (LR) devrait être réélu président du Conseil Départemental de la Loire jeudi 1er juillet pour un nouveau mandat, après la nette victoire de la droite au second tour des élections départementales dimanche 27 juin. © FTV

Un plébiscite : la droite et Les Républicains en particulier ont largement remporté la bataille des élections départementales dans la Loire, avec 18 cantons gagnés sur 21, contre 16 auparavant. Le bastion communiste de Firminy, communiste depuis une cinquantaine d'années, est tombé. En face, la gauche unie avec les écologistes et les communistes n'arrivent pas à faire face, l'opposition sera représentée par 6 élus seulement, contre 36 au sein de la majorité du Conseil Départemental.

Dans les cantons de Saint-Chamond et Feurs, la droite affiche plus de 70% des voix.

Georges Ziegler bientôt réélu

L'élection du président du Conseil Départemental n'offre guère de suspens : le sortant Georges Ziegler devrait être élu jeudi 1er juillet pour un nouveau mandat.

Son score est pourtant très léger dans son canton de Saint-Etienne 1, avec 164 voix d'avance devant ses opposants de gauche. C'est même l'un des plus petits scores de son camp dans le département. Au premier tour, il n'avait qu'une trentaine de voix d'avance, le travail entre les 2 tours pour lutter contre l'abstention a sûrement payé.

Des discussions LR et RN ?

Pour autant, l'ancien et futur président du Conseil Départemental n'a toujours pas digéré la folle rumeur lancée par Isabelle Surply, candidate du Rassemblement National à Saint-Chamond. Lors de notre débat télévisé du 16 juin elle avait déclaré que son parti discutait avec la liste de Georges Ziegler. L'intéressé avait démenti en direct. Il se dit aujourd'hui encore furieux.

 

On n'oublie pas, mais on pardonne

Georges Ziegler

Interrogé par Claire Exbrayat sur cet épisode qui a surpris tout le monde, il s'explique: "Cette campagne a été marquée par des boules puantes. Je serais un menteur si je vous disais que ça ne m'a pas touché. On peut être homme politique et avoir quand-même un coeur et des tripes. Je trouve que ce n'est pas bien. Surtout quand on voit des gens qui colportent une telle rumeur, alors qu'ils savent parfaitement quelles sont mes positions, quelle est ma pensée, quelle est ma philosophie de vie. Je trouve que c'est scandaleux, mais je n'irai pas plus loin. Aujourd'hui, on n'oublie pas, mais on pardonne."

 

Le mode d'emploi du Conseil Départemental

Chacun des 21 cantons de la Loire est, depuis mars 2015, représenté par un homme et une femme. L’Assemblée départementale est ainsi composée de 42 conseillers départementaux, élus pour six ans au suffrage universel direct.

Composée des 42 conseillers départementaux élus (le président du Département, 12 vice-présidents, 29 membres), la commission permanente est chargée du traitement des affaires courantes du Département. L'Assemblée départementale délègue à la commission permanente une partie de ses compétences. Dans la Loire, elle se réunit deux fois par mois. Comme pour les délibérations de l'Assemblée départementale, les décisions de la commission permanente font l'objet d'une transmission au préfet pour contrôle de légalité et d'une publication au sein du Recueil des actes administratifs, à la disposition du public dès sa parution.

Les commissions spécialisées sont des groupes de travail chargés de donner un avis dans des domaines spécifiques. Pour faciliter le travail de l'Assemblée départementale, les élus examinent les dossiers qui seront soumis à leur vote au sein de commissions spécialisées.

Ces commissions spécialisées sont au nombre de 4 : Solidarités humaines (Action sociale et de santé - Enfance et famille - Insertion - Autonomie - Logement et habitat), Aménagement et développement du territoire (Voirie - Transports - Vélo - Agriculture et forêt - Environnement - Eau - Coopération territoriale - Transition numérique), Société, citoyenneté, attractivité (Éducation et jeunesse - Culture - Sport - Tourisme), Fonctions transversales et affaires générales (Fonctions Ressources - Fonctions Stratégiques). 

Près de 3 000 agents travaillent pour le Département de la Loire. Ils sont répartis sur plus de 200 sites sur le territoire.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections les républicains rassemblement national europe écologie les verts parti socialiste parti communiste polémique société