Football. L'AS Saint-Etienne poursuit le combat afin de retrouver la D1 féminine

Le club de la Loire a saisi le Comité national olympique et sportif français jeudi 2 juillet 2020. L'ASSE conteste toujours l’homologation du classement de son équipe féminine en championnat de deuxième division. Invaincues, les Vertes se sont vues refuser l'élite, malgré un match reporté.

Saint-Étienne 08/12/2019 - L'équipe féminine de l'ASSE affronte Le Havre lors du match de championnat de division 2.
Saint-Étienne 08/12/2019 - L'équipe féminine de l'ASSE affronte Le Havre lors du match de championnat de division 2. © Rémy Perrin/MaxPPP
L’AS Saint-Étienne continue de batailler pour obtenir le retour en 1ère division de son équipe féminine. Jeudi 2 juillet 2020, le club de la Loire indique dans un communiqué avoir saisi une nouvelle fois le CNOSF, le Comité national olympique et sportif français. La démarche fait suite à la récente décision de la commission supérieure d'appel de la Fédération Française de Football, entérinant le classement de la saison après l'arrêt des compétitions sportives dû à l'épidémie du coronavirus.

"Une décision qui prive le club d’une accession parmi l’élite, pourtant justifiée par ses remarquables performances".


Au coeur du débat : la 16ème journée de championnat de D2 féminine. Jusqu'à ce moment-là, les filles de l'ASSE sont invaincues et font la course en tête dans le groupe B de la D2. Le 1er mars, elles doivent affronter Yzeure dans l'Allier. Mais à la suite d'un arrêté municipal, le match est reporté.
De son côté, Le Havre, concurrent direct de l'ASSE dans ce championnat, joue et gagne sa rencontre comptant pour la 16ème journée de championnat, et en profite pour prendre provisoirement la première place au classement avec 3 points d'avance sur les Vertes. 


Report du match "totalement arbitraire"

Le club de Saint-Etienne conteste à plusieurs titres l'arrêté du maire d'Yzeure, ayant entrainé le report de ce qui allait s'avérer être la dernière rencontre de la saison 2019-2020. La décision de fermer le stade a été motivée "par des intempéries qui n’ont pourtant pas empêché la tenue d’un match, comptant pour la Coupe Auvergne-Rhône-Alpes, sur autre terrain de l'aggglomération Moulins-Yzeure.
Par ailleurs, les règlements de la FFF n’ont pas été respectés. Yzeure devait disposer d’un terrain de remplacement pour éviter le report de sa rencontre, sous peine d’avoir match perdu. Or, cette procédure n’a pas été mise en œuvre par la FFF. D’autre part, l’arrêté municipal n’a pas été transmis au Préfet compétent comme l’exige le Code général des collectivités territoriales.


Se disant "plus que jamais déterminée à faire valoir ses droits", l'AS Saint-Etienne a donc saisi le CNOSF et entend bien obtenir la remontée en élite de ses féminines.
Après l'arrêt officiel de la saison du football amateur, les deux équipes féminines de l'ASSE et du Havre avaient été départagées sur la base d'un quotient (nombre de points divisés par le nombre de matches). Les Stéphanoises se sont vues fermer les portes de la D1 et de l'élite, pour 0,04 point de différence.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football féminin football sport as saint-etienne
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter