Législatives 2022 dans la Loire : Qui sont les candidats qualifiés pour le second tour dans vos circonscriptions

Publié le

Découvrez les candidats qui seront présent au 2nd tour des Législatives dans les 6 circonscriptions ligériennes.

La Loire compte six circonscriptions. La majorité présidentielle va s’efforcer de conserver son avance. Au second tour, dimanche 19 juin, les électeurs devront se prononcer dans six duels.

Dans la 1ère circonscription, le 2e tour s'annonce serré mais c'est à gauche que se trouvent les réserves de voix. Dans la vallée du Gier, deux figures locales vont s'affronter. Dans l'Ondaine, l'indéboulonnable Dino Cinieri est bien placé. Dans la 2e circonscription, le député sortant de la majorité présidentielle Jean-Michel Mis est en danger. C'est la seule circonscription où la Nupes est arrivée en tête. Dans le Forez (6e circonscription), le député sortant est arrivé en tête mais dispose d'une faible réserve de voix. Ni le candidat RN, ni la candidate Nupes n'appellent à voter pour le sortant macroniste. Seule solution : convaincre les abstentionnistes.

Le RN, malgré des scores compris entre 15,34% et 21,62%,  n'est présent dans aucun duel. C'est dans la 4e circonscription de la Loire que le parti de Marine Le Pen a fait son meilleur score. 

Made with Flourish

1ère circonscription

Quentin Bataillon, 28 ans. Le candidat majorité présidentielle, Ensemble ! est jeune mais bénéficie déjà d'une solide expérience politique. Ainsi, il a été conseiller municipal de Feurs, de 2014 à 2021. Il a également été le collaborateur de Françoise Grossetête (députée européenne) conseiller du ministre de la Culture, Franck Riester ou encore secrétaire général pour le groupe Agir, à l’Assemblée nationale. Il a également conduit la liste de la majorité présidentielle dans la Loire lors des dernières élections régionales.

Laetitia Copin, 50 ans, est enseignante et chargée de mission pour l'Education nationale. La candidate EELV a été investie par la Nupes. La Stéphanoise fait partie d'Europe Ecologie Les Verts depuis une quinzaine d'années. Avant même les résultats de la présidentielle, elle était pressentie pour être la candidate EELV dans la 2e circonscription de la Loire. La Nupes l'a finalement désignée pour être candidate dans la circonscription de Saint-Etienne nord, au détriment de Pierrick Courbon, épaulé par le député sortant de gauche Régis Juanico. C’est la deuxième fois que Laetitia Copin se présente à une élection. Elle figurait sur la liste EELV, menée par Olivier Longeon, lors des dernières municipales en 2020. 

>> Quentin Bataillon est en ballottage favorable : 23,50% 

>> Laetitia Copin : 22,60%

2e circonscription

• Andrée Taurinya, 59 ans, est engagée depuis 1980 en politique, avec le Parti communiste, avant de rejoindre Jean-Luc-Mélenchon. Elle est depuis 2016 au sein de La France Insoumise, et co-cheffe de file du parti de Jean-Luc Mélenchon dans la Loire.

• Jean-Michel Mis, 54 ans. Le député sortant de la majorité présidentielle se présente pour un deuxième mandat. Juriste de formation, il est collaborateur parlementaire de 2007 à 2017. Avant 2016, Jean-Michel Mis était engagé auprès du Parti Socialiste. En 2002, il était d'ailleurs ancien adjoint chargé des affaires économiques auprès du socialiste Jean Hugon, maire de Roche-la-Molière. Lors des élections législatives de 2017, il s'était imposé au second tour avec 57,47 % des voix face à Andrée Taurinya. 

>> Taurinya Andrée est en ballottage favorable : 34;37% 

>> Jean-Michel Mis : 27,36%

3e circonscription

Emmanuel Mandon, 56 ans, est conseiller régional, son suppléant est l'ancien député du Gier François Rochebloine. Il est également Président du Syndicat mixte du Parc Naturel Régional du Pilat. Il a obtenu l'investiture de la majorité présidentielle pour ce scrutin. Emmanuel Mandon a déjà une longue carrière politique locale : il a été adjoint au maire de Saint-Chamond de 2001 à 2008. Il s'était également présenté aux élections municipales dans cette ville en 2008, en dissident, puis en 2014.

Vincent Bony, maire communiste de Rive-de-Gier depuis mars 2020, et vice-président de Saint-Etienne Métropole. Il fait campagne sous la bannière Nupes. Sa suppléante est Ramona Gonzalez-Grail, maire socialiste de La Talaudière depuis 2017. L'élu  communiste avait déjà représenté le Front de gauche aux législatives 2012. Entre 1998 et 2002, il a été conseiller de Marie-George Buffet, ministre de la Jeunesse et des Sports du gouvernement Jospin.

>> Emmanuel Mandon est en ballottage favorable : 25,7% 

>> Vincent Bony : 23,66%

4e circonscription

Dino Cinieri, 66 ans, le député sortant LR, originaire de Firminy, brigue un 5e mandat de député. Figure politique locale, il a été élu maire de Firminy en 2001, succédant à 30 années de gestion communiste. Mais 8 ans plus tard, l'élu UMP perd son siège de maire au profit du communiste Marc Petit. Il ne parvient pas à le reconquérir en 2014. Dino Cinieri est élu en 2002 à l'Assemblée nationale avec l'étiquette UMP. Il a été réélu de peu pour un 3e mandat de député  à l'issue d'une triangulaire difficile lors des législatives de 2012. Dino Cinieri est un fidèle de Laurent Wauquiez.

Bernard Paemelaere : 65 ans, originaire du Nord mais Appelou depuis vingt ans, militant de La France insoumise depuis 2017, Bernard Paemelaere a été investi par la Nupes. Il a notamment été formateur en travail social. Il a été encarté vingt ans au Parti socialiste jusqu’en 1995. Après un long silence, c'est en 2017 qu’il a repris une carte dans une formation politique, celle de La France insoumise. Ce n'est pas un homme politique expérimenté : il a été candidat pour la première fois lors des municipales de 2020 (en 18e position sur la liste d'Anne-Sophie Putot). Il a ensuite été candidat aux élections régionales. Il n'a jamais été élu. 

>> Dino Cinieri est en ballottage favorable : 25,81% 

>> Bernard Paemelaere : 23,56%

5e circonscription

• Antoine Vermorel-Marques , à 28 ans, le candidat LR a occupé la fonction de conseiller presse du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale. Il est conseiller départemental du canton de Renaison. ll est également à ce jour, second adjoint au maire de Renaison.

Nathalie Sarles, 60 ans. la députée sortante de la majorité présidentielle brigue un 2e mandat. L’élue fait ses premiers pas en politique lors des élections municipales de 2008 à Villerest sur une liste citoyenne (divers gauche). Elle a été première adjointe du maire Paul Court et vice-présidente à l’agglomération. De 2014 à 2017, elle était conseillère municipale d’opposition à Villerest. Laure Desroches, ancienne maire PS de Roanne a été son assistante parlementaire jusqu'en 2019. Nathalie Sarles a également été commissaire au développement durable et membre du comité national de l’eau. 

>> Antoine Vermorel-Marques est en ballottage favorable : 25,77% 

>> Nathalie Sarles : 23,41%

6e circonscription

•Julien Borowczyk, 43 ans, est originaire de Montbrison. Il est médecin. Le député sortant de la majorité présidentielle espère rempiler au Palais Bourbon pour un deuxième mandat. Membre de l'UDF, puis du Modem, il a rallié En Marche en 2016. En 2017, il est élu député avec 56,9% des suffrages au second tour face au député sortant LR Paul Salen. Il a également été candidat aux élections départementales de 2021, dans le canton de Montbrison. En 2021, il adhère au parti politique Horizons fondé par l'ancien Premier ministre Edouard Philippe. 

•Jean-Pierre Taite, candidat LR est maire de Feurs, président de Forez-Est et vice-président à l’agriculture de la Région. Il est aussi le président départemental des Républicains. Son suppléant est Jean-Yves Bonnefoy, adjoint au maire de Montbrison et vice-président sport et jeunesse au Département. Le duo bénéficie de soutiens de poids : ceux du président de région et du président du département, Laurent Wauquiez et Georges Ziegler.

>> Julien Borowczyk est en ballottage favorable : 26,43% 

>> Jean-Pierre Taite : 25,36%

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité