Ligue 1 : Saint-Etienne, étouffé par Montpellier, s'enlise en bas du classement

Avec son nouvel attaquant Valère Germain, buteur, Montpellier a lancé sa saison en décrochant une deuxième victoire (2-0) aux dépens de Saint-Etienne, toujours sans succès en Ligue 1, dans la touffeur du stade de la Mosson dimanche pour la 5e journée.
Saint-Etienne, toujours en quête d'une première victoire, s'enlise en bas de classement
Saint-Etienne, toujours en quête d'une première victoire, s'enlise en bas de classement © Pascal GUYOT / AFP

Il y a de la vie après le duo offensif Delort-Laborde, démantelé au mercato d'été. Germain (62e), titularisé pour la première fois depuis son arrivée au terme du marché des transferts, et l'ailier anglais Stephy Mavididi (32e), ont été les deux buteurs de Montpellier.

Grâce à ce second succès à domicile, trois semaines après celui obtenu devant Lorient (3-1), Montpellier se replace provisoirement à la 6e place et se rassure au lendemain des départs conjugués de ses deux attaquants Andy Delort (Nice) et Gaëtan Laborde (Rennes).

Saint-Etienne, toujours en quête d'une première victoire, s'enlise en bas de classement, à une provisoire 17e place et prépare dans l'inquiétude son prochain rendez-vous samedi à Geoffroy-Guichard face à une autre vieille gloire en quête de son lustre d'antan, Bordeaux.

Au cours d'une première période très ouverte, malgré une forte chaleur, Montpellier, maître du milieu de terrain, a pris l'avantage sur un but splendide de Mavididi (32e). L'ancien Dijonnais, formé à Arsenal, a conclu d'un plat du pied à la Thierry Henry un service du meneur de jeu Téji Savanier.

Jusque-là, le stratège et nouveau capitaine avait à peu près tout fait mais n'avait cadré ni ses coups francs (15e, 24e), ni sa frappe (19e).

Si Montpellier a fait preuve de réalisme, Saint-Etienne, avec son quatuor offensif formé de Wahbi Khazri, Denis Bouanga, Romain Hamouma et Arnaud Nordin, a laissé passer sa chance avant la pause. Les Verts ont gâché plusieurs occasions. A l'image du milieu Mahdi Camara (19e) ou de Hamouma (33e, 34e, 45e+2).

Ensuite, Savanier a prolongé son numéro (46e, 47e), avant que le buteur Mavididi ne se mue en passeur. Au bout d'un déboulé sur le côté gauche, il a centré au second poteau pour Germain. 

Avec sang froid, l'ancien Marseillais a placé un parfait plat du pied et soulagé la Mosson. L'attaquant a lancé sa saison, et celle de sa nouvelle équipe.

C'est vraiment du gâchis

Claude Puel (entraîneur de Saint-Etienne, battu 2-0 à Montpellier): "Ça fait mal. On a fait un bon début de match. Il y avait matière à plier le match en première période. On a été malheureux, voire maladroit. J'étais satisfait par notre jeu collectif jusqu'à la pause. On n'a pas réussi à rentrer en seconde période avec la même détermination. On a perdu le fil. C'est vraiment du gâchis. On a manqué de caractère. Certains joueurs ont accusé un peu de fatigue. On doit faire la différence avec la tête quand on ne peut pas le faire sur le plan physique, en raison de la fatigue. On doit retrouver l'efficacité qui viendra avec le relâchement. Montpellier mérite sa victoire en seconde période. Mais, on lui a facilité la tâche. On doit progresser dans la gestion d'un match, dans la gestion émotionnelle quand on est menés au score".
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
as saint-etienne football sport