Loire : les voeux du maire de Roche-la-Molière sur fond de playlist des années 80!

Eric Berlivet, maire de Roche-la-Molière a trouvé une idée loufoque pour souhaiter ses voeux à ses administrés. Il a équipé un camion de la commune d'enceintes et fait la tournée de la ville en musique. Pour aider les Rouchons et Rouchonnes de repartir du bon pied en 2021 et éviter de ronchonner.

© maxppp

Je me fous, fous de vous, vous m'aimez... Mais pas moi... Confidence pour confidence, c'est moi que j'aime à travers vous...

Tout a commencé au soir du 31 décembre avec le tube de l'année 1981, signé Jean Schultheis, qui résonnait dans les rues de Roche-la-Molière...le ciel est bas, l'atmosphère est grise et humide mais un petit camion circule lentement et diffuse - à fond les décibels - ce titre qui a fait les beaux jours du Top 50. Numéro un du "hit-parade" - comme on disait à l'époque - pendant des semaines. 

Plein tube pour les voeux au balcon ! 

Dans cette commune paisible, tout faisait donc pensé à un trouble manifeste à l'ordre public, voire de la provocation en mode "décalé", au mieux au passage d'un cirque itinérant. Les habitants au balcon, parfois sans voix, étaient pourtant loin du compte. Pas de quoi alerter les gendarmes.

Il s'agissait en fait d'une initiative inattendue du maire de Roche-la-Molière en personne. A la tombée de la nuit, Eric Berlivet, au volant de la DJ mobile municipale et micro en main, sillonne tous les quartiers et fait le show. Il n'hésite pas d'ailleurs à lancer des "bonne année" à la cantonade. Certains de ses adjoints, relégués dans la remorque, ont également participé à cette carte de voeux sonore.

Une opération "Voeux au balcon" à grand renfort de nostalgie musicale qui peut surprend mais ne laisse pas indifférent. De quoi réveiller les souvenirs et ramener de la bonne humeur dans les rues de cette commune ligérienne plombée par des mois de crise Covid et de confinement. La DJ mobile devrait faire jazzer jusqu'à la fin de la semaine mais pas de quoi transformer la ville en boite de nuit à ciel ouvert ... 

"C'est bon pour le moral"

Si la playlist largement datée de l'édile parle surtout aux quinquagénaires, ces tubes d'antan évoquent la légèreté et l'allégresse du monde d'avant... Elle nous ramène surtout à une époque - écolo avant l'heure - où l'on rembobinait nos cassettes audio avec un stylo bic (NDLR à l'attention des millennials et autres représentants de la génération X ou Y: pour économiser les piles) ! 

Depuis le 31 décembre, les Rouchons et Rouchonnes en ont plein des oreilles mais "c'est bon pour le moral" et ça redonne le sourire à ceux qui n'ont "besoin de rien .... Envie de toi" ! Les références musicales du maire datent un peu mais le coeur y est ! On pense à  l'hommage appuyé et "original" au "tube" 1946 de Tino Rossi publié par le maire sur Facebook pour le 24 décembre.  

De son grenier, l'élu a donc exhumé ses meilleures "compilations" (depuis l'entrée dans le nouveau millénaire on parle de Playlist) pour la bonne cause : "distribuer des sourires" aux quelques 10 000 habitants de la commune. Une initiative plutôt appréciée pour aller à la rencontre des Rouchons. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite société musique culture solidarité