Saint-Etienne : Obake, des accessoires nés du recyclage pour une marque jeune et branchée

La ressourcerie stéphanoise, Chrysalide, vient de créer sa marque Obake. Des accessoires branchés et écoresponsables pour une clientèle jeune et urbaine.

Obake, la marque écoresponsable de la ressourcerie stéphanoise Chysalide
Obake, la marque écoresponsable de la ressourcerie stéphanoise Chysalide © FTV

La ressourcerie stéphanoise, Chrysalide, a créé une nouvelle marque Obake avec des nouveaux produits jeunes, branchés et écoresponsables. Une volonté de casser les codes pour affirmer les valeurs de l'upcycling et du travail artisanal. 

Des accessoires de qualité

Obake est née pour mettre en valeur les compétences des couturières en créant une marque destinée à une clientèle jeune et urbaine. Brisez l'image ringarde de ce qui sort du recyclage. Ici le travail part toujours de la même matière première récupérée mais celle-ci est transformée en bobs, bananes, sacs et pochettes branchés et tendance grâce au talent des ouvrières.
Grâce également aux idées de Pierre Bachelin, le designer de l'équipe, qui a dessiné une collection complète, cohérente avec toute un gamme de couleurs. Il crée les patrons et expérimente les prototypes, soigne les coloris et les détails. «De la contrainte, nait la créativité. On veut  casser le préjugé selon lequel les produits de ressourceries sont de moindre qualité. Nous voulons prouver que nos produits sont à la hauteur de la qualité industrielle tout en étant fabriqués de façon artisanale et écologique».

Tout a vocation pour être transformé dans ce qui est récupéré. Les vêtements, les accessoires, sont démontés et tout est trié. D’un côté, les anses de sac, de l’autre, les fermetures éclairs, les boutons, les boucles de ceinture… On découpe, on détourne... Un vieux short en satin peut finir en doublure. 

Une vraie vocation citoyenne

Le but de cette nouvelle activité de la ressourcerie est double : éviter de fabriquer de la matière première et de lui faire parcourir la planète et aider à l’insertion professionnelle des couturières qui ont ainsi une belle carte de visite avec cette nouvelle collection pour aller chercher un emploi dans d’autres structures. La ressourcerie remplit là sa mission sociale qui est à l'origine de son existence.

Saint-Etienne : Obake, des accessoires nés du recyclage créée par la ressourcerie Chrysalide

Chrysalide a répondu à un appel d'offre de la Biennale internationale du Design de Saint-Etienne. Elle sera présentée dans un corner réservé aux créateurs éthiques lors de la prochaine édition.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
écologie environnement consommation économie biennale du design culture design