• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Tous donneurs tous receveurs : le long combat d'une famille jusqu'à la greffe à Roanne (Loire)

Jennifer, atteinte de leucémie et son époux avaient lancé un appel au don de moëlle osseuse. 2000 réponses plus tard, un donneur a été trouvé en Italie. / © C.Dol
Jennifer, atteinte de leucémie et son époux avaient lancé un appel au don de moëlle osseuse. 2000 réponses plus tard, un donneur a été trouvé en Italie. / © C.Dol

Tous donneurs, tous receveurs : le 20 juin, France 3 et France Bleu s’engagent pour le don d’organes et de tissus. Le but de cette journée est que chacun puisse en conscience se positionner sur le don de ses organes et le faire savoir à ses proches. 

Par Alexandra Marie

Dans le cadre de la journée tous donneurs tous receveurs France 3 et France bleu se mobilisent pour sensibiliser et mieux informer sur le don d'organes. 

Depuis plusieurs mois, une de nos équipe suit les nombreuses étapes d'une mère de famille Roannaise atteinte d’une leucémie jusqu'à la greffe.
 
Tous donneurs, tous receveurs: récit de la mobilisation autour Jennifer atteinte de leucémie
Intervenants : Olivier Bordelet-Mari de Jennifer/Jennifer Blanco-Bordelet-Mai 2019/Dr Emmanuelle Tavernier Hematologue à l'ICLN - C.Exbrayat/C.Dol


Son mari avait lancé un appel au don de moelle osseuse le 3 avril 2019. Appel largement entendu, il y a eu 2000 inscriptions en moins de 2 mois dans la Loire, du jamais vu !

Elle a enfin trouvé un donneur en Italie, et a été greffée le le 28 mai, jour de son anniversaire. Elle est aujourd’hui hospitalisée et sous surveillance accrue. 
 

Très fatiguée et toujours en chambre stérile, la jeune femme de 35 ans s'est exprimée avec émotion sur les réseaux sociaux "j'ai la chance de pouvoir voir mes enfants grandir et chérir mon mari comme il se doit. La guerre n'est pas totalement gagnée pour moi mais c'est une bataille de plus, que je relèverai."

Jennifer est mère de deux enfants âgés de 2 et 5 ans. Son époux, Olivier est policier à Roanne. Il a cherché par tous les moyens un donneur compatible.

Le père de famille avait lancé un appel début avril et la Police Nationale de la Loire avait également relayé l'information sur les réseaux sociaux pour soutenir l'appel lancé par leur confrère.
 

Chaque année, plus de 6 000 greffes d’organes sont réalisées en France.

Une personne greffée peut reprendre une vie quasiment normale.

Elle doit cependant suivre un traitement à vie pour éviter le rejet de l’organe greffé.

En France, plus de 57000 personnes vivent grâce à un organe greffé.
 

 

Tous donneurs présumés ?

En France, il n'existe pas de registre du OUI. 

Selon le site de référence : https://www.dondorganes.fr/ 

"Au nom de la solidarité nationale, c'est le principe du consentement présumé qui a été choisi. La loi indique que nous sommes tous donneurs d’organes et de tissus, sauf si nous avons exprimé de notre vivant notre refus d’être prélevé."

La loi indique que nous sommes tous présumés donneurs, c'est-à-dire donneurs d'organes et de tissus, sauf signalement ou document écrit stipulant le contraire. 

Au moment du décès, avant d'envisager un prélèvement d'organes et de tissus, l'équipe médicale vérifiera que vous n'êtes pas inscrit sur le registre national des refus. Si tel n'est pas le cas, il sera vérifié auprès des proches que vous n’avez pas fait valoir de votre vivant votre opposition à l’écrit ou à l’oral.

Dans le cas d’une expression orale, l’équipe médicale demandera aux proches d’en préciser les circonstances et de signer la retranscription qui en sera faite par écrit.

 

Le plus gros camion du monde

Les + Lus