VIDEO - ASSE/AJ Auxerre : le maire de Saint-Etienne réclame des "sanctions exemplaires"

Publié le
Écrit par D.Mazzola (propos recueillis par C.Dol et M.Adelise)

Jets de projectiles à répétition, fumigènes en pagaille, envahissements de terrain... dimanche soir, 30 mai, de nombreux incidents se déroulés au stade Geoffroy-Guichard. Le maire de Saint-Etienne, Gael Perdriau a réclamé des sanctions.

Après 18 ans passés en Ligue 1, l'ASSE dégringole en deuxième division au terme d'un match disputé contre l'AJ Auxerre. Une relégation qui a provoqué la colère de certains supporters des Verts. Dés la fin de la rencontre, des incidents ont éclaté à l'intérieur du stade Geoffroy-Guichard, comme à l'extérieur de l'enceinte sportive de la métropole stéphanoise. 

Dimanche soir, dans un communiqué, le maire de Saint-Etienne et président de la Métropole, Gaël Perdriau a exprimé sa "tristesse" provoquée par la "descente en Ligue 2 de l'ASSE" . Il a aussi condamné les "actes dangereux avec des tirs directs de fumigènes visant du public (...), ainsi que les dégradations et actes de vandalisme".

L'image de la ville écornée ?

Au lendemain de la relégation de l'AS Saint-Étienne en Ligue 2, Gaël Perdriau a une nouvelle fois condamné les incidents qui ont entaché la fin de la rencontre de Ligue 1.

Des faits "inadmissibles" pour l'élu. Gaël Perdriai déplore des événements qui écornent l'image d'une agglomération en pleine mutation : "Ce n'est pas que le football Saint-Etienne. On se bat pour l'attractivité de la ville et on est en train de gagner des combats (...)  On voit que la ville attire de nouveau la population, on voit que la ville progresse, on voit qu'il fait bon vivre à Saint-Etienne et que ça attire des populations nouvelles. Et on a l'impression que ces quelques images viennent ternir le travail d'une équipe municipale, d'une équipe métropolitaine, de tous ceux qui sont engagés pour l'amélioration de la qualité de vie". 

"Sanctions exemplaires"

Alors que leur secteur du stade faisait l'objet d'une fermeture disciplinaire pour le barrage retour de dimanche, des ultras stéphanois avaient réussi à prendre place dans une autre tribune.

Selon la Préfecture de la Loire, les échauffourées commises dimanche soir, à l'intérieur et à l'extérieur du chaudron ont fait au total 14 blessés légers parmi les forces de l'ordre, 17 parmi les supporteurs. Deux joueurs auxerrois ont également été légèrement blessés. A l'intérieur du chaudron, la tribune Faurand a notamment été visées par des fumigènes.

"Je demande des sanctions exemplaires pour que les exactions de ces 300 voyous. Je n'ai pas d'autre mot quand on lance des fumigènes dans des tribunes où se trouvent des enfants, des femmes, des personnes handicapées. C'est de l'inconscience. Il faut les punir", a indiqué le maire de Saint-Etienne au lendemain des incidents qui ont émaillé la fin du matche ASSE - AJ Auxerre. 

durée de la vidéo : 56sec
ASSE/AJAuxerre : le maire de Saint-Etienne réclame des "sanctions exemplaires" ©France tv

"Quand on aime une équipe, on ne se comporte pas comme ça ! On ne saccage pas tout !" a ajouté l'élu. 

LFP : "dossier à l'instruction"

Lundi 30 mai, en fin d'après-midi, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) a annoncé qu'elle avait mis à l'instruction "les graves incidents survenus à l'issue de la rencontre". "La décision sera prononcée à l'issue de la séance du jeudi 23 juin 2022 au cours de laquelle l'instructeur remettra son rapport", précise-t-elle dans un communiqué.
Les sanctions disciplinaires applicables peuvent aller jusqu'à un huis clos total ou partiel, un retrait de points voire une mise hors compétition et même une rétrogradation.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité