Lyon : Manifestation violente contre la loi travail et le 49-3

Publié le Mis à jour le
Écrit par Philippe Bette .

Des centaines de personnes se sont rassemblées mardi à Lyon  à l'appel de Nuit debout afin de protester contre le recours à l'article 49-3 pour faire passer la loi travail, une "insulte au peuple" selon ce mouvement citoyen.Un local du PS et un commissariat de police ont été saccagés. 
 

Le Premier ministre Manuel Valls a engagé mardi après-midi la responsabilité de son gouvernement via l'alinéa 3 de l'article 49 de la Constitution afin de faire adopter sans vote le projet de loi travail.

 
Un tel procédé relève d'un "recul sans précédent des droits des travailleuses et des travailleurs en France, un retour au XIXe siècle", affirmait mardi matin Nuit debout, promettant une réponse "par tous les moyens légitimes en proportion au mépris affiché".
 
L'appel a été entendu dans plusieurs villes ,notamment à Lyon où 500 personnes ont manifesté au centre-ville. Sur la place des Terreaux, face à l'Hôtel de ville, ils étaient nombreux à scander  "P comme pourris et S comme salauds, à bas le parti socialo" ou "Ça Va(lls) cinq minutes, maintenant dégage".



Le témoignage de Juliette et Melissa venues spontanément se joindre à la manifestation place des Terreaux :  



Plusieurs centaines de personnes issues du mouvement Nuit debout ont manifesté spontanément à Lyon contre le passage forcé du gouvernement sur la loi travail grâce au "49-3". Le témoignage de Juliette et Melissa venues manifester place des Terreaux




Une partie des manifestants est ensuite allée à la Croix-Rousse dégrader un local de police municipale et saccager un local du PS.



 



Plusieurs centaines de personnes se sont regroupées spontanament hier soir pour participer à un rassemblement contre le passage en force du gouvernement sur la loi travail et l'usage du 49-3.La manifestaiton a dégénéré avec le saccage d'un local du PS et le caillassage d'un commissariat à la Croix-Rousse

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité