Maëlys. Des familles sollicitent l'Association d'Assistance et de Recherches de Personnes Disparues

 Nordhal Lelandais, principal suspect dans la disparition de Maëlys interesse au plus haut point l'ARPD, l'association d'assistance et de recherches de personnes disparues.Selon elle, 19 cas mériteraient d'être rouverts pour analyser une éventuelle implication de l'homme

C'est une association assez peu connue mais très sollicitée en ce moment, notamment dans le cadre de l'Affaire Lelandais. L'ARPD, l'association d'assistance et de recherches de personnes disparues, possède une antenne à Lyon. Elle regroupe et recoupe les dossiers de disparitions non résolues.

Ils sont enquêteurs bénévoles, ou simples soutiens aux familles de victimes. La mission des membres de l'ARPD, l'association d'assistance et de recherches de personnes disparues est de décortiquer les dossiers de disparitions.

Bernard Valézy et Philippe Folletet sont policiers. Ce sont des enquêteurs chevronnés, avec des réseaux, des connaissances, et la maîtrise des procédures. Dans le cadre de l'affaire Lelandais, ils sont désormais très sollicités.

L'association a identifié 19 dossiers, 19 disparus,  susceptibles d'avoir croisé la route du suspect. Parmi ces 19 dossiers, dix familles,  ont demandé l'aide de l'ARPD, à l'image de Marie-France Fiorello dont le fils, Adrien, a disparu le 6 octobre 2010, dans les environs de Chambéry.

Intervenants : Bernard Valézy Président de la délégation Auvergne-Rhône-Alpes de l'Association d'assistance et de recherches de personnes disparues, Philippe Folletet Enquêteur bénévole de l'ARPD, Marie-France Fiorello Maman d'Adrien - le 21 décembre 2017. Equipe : Jordan Guéant, fFranck Ceroni & Philippe Caillat

En France, 1.000 disparitions demeurent non résolues chaque année. L'ARPD intervient sur 100 à 150 dossiers par an. Mais sans jamais avoir accès à l'instruction, en cas de disparition inquiétante.

Fin janvier, l'association sera reçue par la Garde des Sceaux.Elle espère la reconnaissance du statut d'aide aux victimes.


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité