Cet article date de plus de 6 ans

Manifestation chez Morin Logistic à Saint-Quentin-Fallavier (Isère)

La manifestation a été de faible ampleur. Une vingtaine de salariés devant les portes de Morin Logistic à Saint-Quentin-Fallavier, à l'appel du syndicat Force Ouvrière, après des différends avec la direction. L'entreprise est spécialisée dans l'envoi et la réception de colis commandés sur Internet. 

Ce lundi 2 décembre, la grève n'a été suivie que par 3% des salariés de Morin Logistic. Les grévistes dénonçaient une absence de dialogue social. Dès 3 heures du matin, ils ont tenté d'empêcher les camions d'entrer sur le site et de livrer leur marchandise. L'essentiel de l'activité de Morin Logistic consiste dans le conditionnement, puis l'acheminement des produits. 

L'an dernier, l'entreprise a été rachetée par Viapost, qui appartient au groupe La Poste. Mais elle est toujours dirigée par M. Morin. Les salariés évoquent un "capitalisme à l'ancienne", la nécessité de faire du chiffre "sans se soucier de l'humain". 

La direction ne s'explique pas ce mouvement. La société a engagé 75 CDI l'an dernier, et prévoit d'en engager encore une centaine. En dépit de la crise et d'un mauvais passage en 2013, elle parle de trésorerie solide. 


Morin Logistic est le spécialiste de la logistique e-commerce. Cette entreprise signe de gros contrats avec des sites marchands célèbres tels Rue du Commerce et des marques comme King Jouet ou Starnet. La société distribue près de 35.000 colis par jour au plus gros de l'activité. En 2012, la société avait réorganisé ses méthodes de travail pour atteindre une croissance de 25%.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social