Cet article date de plus de 7 ans

Michael Schumacher: deux mois après l'accident, le docteur Gary Hartstein demande plus de transparence sur la santé du champion de Formule 1

L'ancien médecin de la FIA Gary Hartstein estime que la famille du champion devrait être plus transparente dans sa communication. Deux mois après l'accident de Michaël Schumacher, les informations sur son état de santé sont en effet très rares. Le pilote est toujours hospitalisé à Grenoble.
Il a été le médecin en chef de la FIA, la Fédération internationale automobile. En cela, il a bien connu Michael Schumacher. Alors aujourd'hui, ses propos sont guettés. Qu'il s'agisse d'analyses sur l'état de santé du champion, dans le coma depuis deux mois maintenant, ou de points de vue plus personnels, Gary Hartstein est écouté. 

Je ne comprends pas la stratégie de communication"

C'est dire si sa dernière prise de parole dans les journaux et sur son blog personnel a fait réagir. Le médecin s'interroge en effet sur la stratégie de communication de la famille Schumacher: "Je ne suis pas journaliste ou conseiller en relations publiques, mais je ne comprends pas comment la politique de communication actuelle peut aider Michael ou sa famille. Je ne comprends pas comment le fait de nous parler de son état de santé pourrait rendre les journées de Corinna (sa femme) et ses enfants plus difficiles en violant leur vie privée."

Pourquoi la peine des gens n'est-elle pas considérée?"

Et au médecin de demander plus de transparence de la part de Sabine Kehm, l'attachée de presse de Schumacher, dont les points presse sont devenus extrêmement rares: "Je l'ai déjà dit et je le redis. C'est absolument injuste pour les gens qui ont fait de lui la célébrité qu'il est aujourd'hui. Ces personnes ont vibré avec lui et ont été attristées par ses défaites. Ils méritent qu’on leur dise quelque chose. Je n'ai pas dit qu'ils ont le droit de savoir, mais qu'ils méritent de savoir. Pourquoi leur peine n'est-elle pas considérée? Est-ce vraiment utile de maintenir des millions de personnes dans l'obscurité?"

Le plus surprenant, c'est que le Docteur Hartstein n'hésite désormais plus à formuler lui-même trois hypothèses quant à l'état de santé actuel et futur de Schumacher, et ce alors que les "rumeurs" et autres "fuites" les plus contradictoires se multiplient dans la presse allemande et anglo-saxonne. Des hypothèses là encore explicitées sur son blog

"S'il ne montre aucune interaction..."

La première, très pessimiste: "Si Michael ne respire pas par lui-même, ne montre aucune interaction avec son environnement et s’il y a la preuve de dégâts importants et irréversibles au cerveau, les médecins discutent alors avec la famille de l’abandon du traitement car dans ces circonstances, il n’y a pratiquement aucune chance de récupération."

"Entre 20 et 50% de chances de se réveiller"

La seconde: "Si Michael respire seul mais ne montre pas de signe d’interaction avec son environnement, alors il faut patienter. Un mois après avoir levé la sédation, la persistance de cet état signifie que le patient a 50% de chance de se réveiller. Après six semaines, ce chiffre tombe à 20%, avec, pour la plupart des patients, des troubles fonctionnels graves. Au bout d’un an, le patient dans le coma n’a aucune chance de se réveiller".

"Si Michaël respire seul..."

Enfin, la troisième. Il s'agit de l'hypothèse la plus optimiste: "Si Michael respire seul et montre des signes importants d’interaction avec son environnement, alors un certain nombre de personnes devraient avoir honte de ne pas avoir donné ces bonnes nouvelles aux fans de Schumacher."

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
michael schumacher sport