Cet article date de plus de 7 ans

"Schumacher n'est pas décédé", affirme l'hôpital de Grenoble

Une nouvelle fois les réseaux sociaux se sont emballés, ce jeudi 6 février, la mort de Michael Schumacher a été signifiée sur Twitter. Le CHU de Grenoble-La Tronche a démenti le décès de l'ex-pilote. 
La sortie d'un long coma artificiel, comme celui dans lequel Michael Schumacher a été plongé, se fait progressivement, sur plusieurs jours. Pendant cette phase, et faute d'informations officielles, toutes les théories jaillissent. La dernière en date est venue du réseau social Twitter. Dans plusieurs langues, "un état végétatif persistant" a été annoncé, dixit un médecin de Hambourg, qui le connaîtrait. De message en message, l'information a été transformée et la mort annoncée.

La planète sport réunie à Sochi n'a pas arrangé les choses. Des journalistes croisaient des sources sportives, sûres de leur info: le pilote est décédé. Ainsi née une rumeur.

Une rumeur que s'est empressée de démentir le CHU. Un hôpital qui ne communique plus depuis des semaines, d'où l'émotion soulevée par la moindre info. Car Michael Schumacher, contrairement à ce qui dit le CHU, n'est pas un patient comme un autre. D'ailleurs, l'hôpital a été obligé de bloquer son dossier médical début janvier: plusieurs centaines de personnes s'y étaient connectées. Au regard du nombre, la direction n'a pu engager des poursuites auprès de son personnel et a simplement adressé deux mails pour mise en garde. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
michael schumacher faits divers